Irak : la coalition frappe par erreur un cortège funèbre, plusieurs victimes civiles (Défense russe)

Irak : la coalition frappe par erreur un cortège funèbre, plusieurs victimes civiles (Défense russe)© Zohra Bensemra Source: Reuters
Photo d'archive

Les avions de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, ont bombardé le 21 octobre un cortège funèbre dans la ville irakienne de Daquq, tuant des dizaines de personnes, dont des femmes et des enfants, a annoncé la Défense russe.

«Le 21 octobre, le renseignement russe a détecté deux avions en train d’effectuer des frappes sur Daquq, qui se trouve à quelque 30 km au sud de Kirkouk, et où, selon nos informations, il n’y a pas de combattants de Daesh», a annoncé le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov, le 22 octobre.

«D’après les témoins sur place, les avions de la coalition se sont trompés et ont pris une procession funèbre pour un rassemblement des terroristes. Des dizaines de civils irakiens, y compris des femmes et des enfants, ont péri», a fait savoir le général russe.

Le militaire a noté que des frappes meurtrières sur des civils «se transforment en routine» pour l'aviation de la coalition, dirigée par les Etats-Unis. «Trop souvent, sous les tirs des avions de la coalition, se retrouvent des mariages, des funérailles, des hôpitaux, des postes de police et des convois humanitaires», a noté Igor Konachenkov, en soulignant que de telles actions pouvaient être considérées comme «crimes de guerre».

Plus tard dans la journée, la département américain de la Défense a réagi aux déclarations de Moscou, en assurant que ses raids n’étaient pas liés à l’incident.

«Nous ne pouvons pas lier des victimes supposées parmi la population civile et des frappes quelconques de la coalition dans cette région particulière», a déclaré à l’agence RIA Novosti un représentant de l’opération «Inherent Resolve» menée par les Etats-Unis dans le cadre de la coalition arabo-occidentale contre Daesh en Irak et en Syrie.

La veille, des médias arabes avait rapporté qu’une frappe erronée avait fait 20 morts et 45 blessés. Un bilan qui n'a cependant pas encore été confirmé.

Le 17 octobre, les forces de sécurité irakiennes, notamment assistées par les combattants kurdes Peshmergas et par des militaires américains, ont lancé une vaste opération pour reconquérir la ville de Mossoul, dans nord du pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que retenez-vous de ce premier tour de la présidentielle ?

Résultats du sondage