La Russie et l'Inde se mettent d'accord sur le nucléaire, les armes et l'économie

© Dmitri Asarov Source: Sputnik

Le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre indien Narendra Modi ont lancé la seconde étape de la centrale nucléaire de Kudankulam et signé plusieurs accords sur la coopération militaire et économique lors du sommet des BRICS à Goa.

Au terme de leur rencontre, dans le cadre du sommet des BRICS [Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud] qui se déroule à Goa, en Inde, les 15 et 16 octobre, Vladimir Poutine et Narendra Modi ont signé toute une série d'accords militaires et économiques.

Lancement de la centrale nucléaire de Kudankulam

La deuxième phase de la construction de la centrale nucléaire de Kudankulam qui se construit dans l’Etat indien de Tamil Nadu dans le cadre de l’accord signé entre les deux pays en 1998 a été officiellement lancée.

Le président russe et le Premier ministre indien ont posé les premières pierres des troisième et quatrième unités de la centrale nucléaire via une conférence de presse. La première unité a été mise en exploitation en août dernier. Plus tôt cette semaine, Vladimir Poutine avait déclaré que l’exploitation des première et deuxième unités à leur capacité nominale «augmenterait considérablement l’approvisionnement énergétique de l'Inde et renforcerait sa sécurité énergétique».

Le lancement de la première unité de la centrale nucléaire de Kudankulam © Alexeï Drouzhinine Source: Sputnik
Le lancement de la première unité de la centrale nucléaire de Kudankulam

Livraisons des missiles sol-air russes

L’un des accords signés par les deux hommes porte sur la livraison de systèmes de missiles sol-air russes S-400, qui doivent renforcer la défense indienne le long de ses frontières avec la Chine et le Pakistan, affirme Reuters qui cite des militaires indiens. L’Inde a exprimé la volonté d’acheter ces systèmes à la Russie l’année dernière déjà, lors de la visite du Premier ministre indien à Moscou.

La fabrication commune des hélicoptères russes en Inde

Un autre accord prévoit la création d’une entreprise commune en Inde pour la fabrication des hélicoptères Kamov Ka-226T. Selon des responsables indiens, au moins 200 hélicoptères doivent y être produits, une évolution qui sert l'ambition de Narendra Modi. Ce dernier souhaite en effet doter son pays d'une base industrielle pour le secteur de la défense. Le Ka-226T est un hélicoptère multi rôle léger qui peut transporter 1,5 tonne de cargaison ou sept passagers.

Lire aussi : L’Inde devrait se doter du système de défense antimissile russe de type S-400

Coopération énergétique

Vladimir Poutine et Narendra Modi ont signé également des accords énergétiques, afin de répondre aux besoins croissants en carburants et électricité de l'économie indienne, qui connaît une croissance rapide.

La plus grande compagnie pétrolière russe, Rosneft, va acquérir la compagnie indienne Essar Oil pour 13 milliards de dollars, selon les médias indiens.

Les deux dirigeants se sont mis d’accord pour créer un fonds d’investissement avec un budget d’un milliard de dollars qui pourra soutenir 20 projets communs.

Au total, Vladimir Poutine et Narendra Modi ont signé 18 documents ainsi qu’un communiqué commun pour garantir la paix et la stabilité.

 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales