L’Inde devrait se doter du système de défense antimissile russe de type S-400

Source: Sputnik

Moscou et New Delhi se seraient mis d’accord sur la livraison du tout dernier système de défense antimissile russe S-400, ont fait savoir les autorités indiennes. Ils devraient être fournis «dès que possible», rapportent les agences de presse russes.

La signature du contrat aurait été confirmée par Rao Inderjit Singh, le ministre indien de la Défense, lors du Forum international de sécurité à Moscou qui a lieu en ce moment, indiquent les agences RIA et Interfax.

«Nous avons signé le contrat», a déclaré le ministre indien à l’agence Interfax. En parlant des délais possibles concernant la première livraison il a ajouté : «C’est difficile à dire. Dès que possible.»

Le ministère russe de la Défense n’a pas encore confirmé cette information.

Le S-400 est le plus récent et le plus avancé système de défense antimissile produit en Russie. Alors que l’armée russe reste pour le moment la seule à l’utiliser, la Chine et l’Inde pourraient être les premières nations étrangères à les obtenir. En 2015, les médias avaient déjà rapporté que les autorités indiennes envisageaient d’acheter cinq systèmes S-400.

En novembre 2015 Moscou a déployé un système S-400 dans la base militaire de Khmeimim en Syrie, dans le cadre d’un renforcement de la sécurité après que la Turquie eut abattu un avion russe.

Le S-400 est composé de missiles à longue et moyenne portée qui peuvent frapper toute cible aérienne (en ce compris des missiles de croisière ou balistiques) à une distance de plus de 400 kilomètres. Le S-400 contient des radars, des lance-missiles et des postes de commandements qui sont uniquement contrôlés par les militaires russes.

Lire aussi : L’Iran a présenté ses nouveaux systèmes S-300, fournis par Moscou (VIDEO, PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales