Le président serbe aux Occidentaux : «Êtes-vous sûrs d'être des démocraties comme vous le pensez ?»

Source: AFP

Tomislav Nikolic a interpellé l'Union européenne, critiquant son attitude vis-à-vis de la Russie. Il en a profité pour réaffirmer l'indépendance de son pays, ainsi que les «liens fraternels» qui unissent Moscou et Belgrade.

Dans un entretien donné à l'agence russe TASS, le 13 octobre, le président serbe Tomislav Nikolic s'est exprimé au sujet des sanctions imposées à la Russie par les pays Occidentaux. A cette occasion, il s'est adressé aux «Etats qui disent du mal de la Russie mais échouent à comprendre la réalité».

Il a notamment déclaré : «De nombreux pays, dont beaucoup sont persuadés d'être des démocraties, devraient prendre un moment pour s'interroger : correspondent-ils à l'image qu'ils se font de la démocratie, ou suivent-ils en permanence les ordres d'un seul leader ?»

Ajoutant que la Serbie avait démontré, au fil des années, qu'elle était «une véritable amie» de la Russie, il s'est félicité que son pays n'ait pas marché dans les pas des autres nations européennes. Selon lui, cela aurait «ruiné tout ce qui a été accompli au cours des ans et des siècles, au simple prétexte que quelqu'un nous l'aurait ordonné.»

Alors que le volume des échanges entre l'Union européenne et la Russie a presque été divisé par deux depuis trois ans en raison notamment des sanctions économiques décrétées contre la Russie, Tomislav Nikolic a annoncé son intention de renforcer les partenariats d'investissement entre Belgrade et Moscou, unis par des «liens fraternels.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales