Sanctions contre la Russie : l'UE prolonge de six mois l'interdiction de voyage et le gel des avoirs

© Ralph Orlowski Source: AFP

Bruxelles a prolongé ses sanctions portant sur l’interdiction de voyage et le gel des avoirs de personnalités et d’entreprises accusées d’avoir soutenu le rattachement de la Crimée à la Russie et la rébellion dans l’est de l’Ukraine.

Des diplomates ont indiqué à l’agence de presse Reuters que l’interdiction de voyager et le gel des avoirs frappant des personnalités russes et ukrainiennes, mais aussi des entreprises, avaient été prolongés de six mois par l’Union européenne. Ces mesures devaient prendre fin le 15 septembre.

La «liste noire» établie par Bruxelles comporte 150 personnalités russes et ukrainiennes, ainsi que 37 entités comme des banques ou des entreprises, accusées d’avoir joué un rôle dans le rattachement de la Crimée à la Russie ou dans le conflit qui frappe l’est de l’Ukraine.

Les 150 individus, parmi lesquels on retrouve des proches du président Vladimir Poutine mais aussi deux célébrités russes ayant verbalement apporté leur soutien aux rebelles du Donbass, se voient interdits de visas pour l’Europe. Leurs avoirs dans les pays européens, ainsi que celui des 37 entités, y sont par ailleurs gelés.

Décrétées à l’été 2014 après le rattachement de la Crimée à la Russie suite à un référendum d'autodétermination, ces sanctions européennes ont lourdement affecté l’économie russe.

Moscou avait contre-attaqué dans la foulée en décrétant un embargo sur les produits alimentaires en provenance de l’Union européenne, de la Norvège, des Etats-Unis, du Canada et de l'Australie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales