«L'Asile-spray» : au Danemark, un parti distribue des vaporisateurs pour se protéger des migrants

© © ammareldirawi / Instagram

La formation anti-immigration «Parti des Danois» a fait parler d'elle en distribuant, dans les rues de la ville de Haderslev, des sprays présentés comme la seule «arme légale efficace» contre le «problème» des migrants.

Ces derniers jours, les habitants de Haderslev, au Danemark, ont pu se procurer gratuitement des «Asile-spray» – des sprays permettant, selon les militants du Parti des Danois, de repousser les éventuels assauts de migrants. Une campagne choc qui faisait écho aux récentes agressions rapportées par des jeunes femmes dans des boîtes de nuits de la ville portuaire .

Sur l'emballage des vaporisateurs en question, les membres du parti-immigration avaient inscrit, outre le nom «Asile-spray», les mots «efficace» et «légal», en danois (il s'agissait en effet des bombes pour cheveux, et non des bombes au poivre, interdites au Danemark).

Si l'opération était de toute évidence conçue dans un soucis de communication, ses organisateurs se sont défendus de toute volonté de choquer. «Je ne crois pas que cela soit provocateur», a ainsi déclaré le fondateur du parti danois, Daniel Carlsen, à la chaîne télévisée TV Syd. «Nous nous attaquons à un véritable problème de notre société, dans laquelle de nombreux Danois se sentent en insécurité – en partie parce qu'il y a trop de migrants dans ce pays, et en partie parce que nous ne sommes pas autorisés à nous défendre», a poursuivi le leader anti-immigration, qui a également indiqué que 137 personnes avaient accepté les sprays qui leur avaient été offerts.

Des réactions variées

La distribution «d'armes légales» n'a toutefois pas été du goût de tout le monde : une jeune femme du nom de Charlotte Bech, originaire de la ville danoise Silkeborg, a par exemple déclaré à la télévision TV Syd, selon le site anglophone The Local, qu'il était difficile de ne pas être indigné par cette campagne.

«[Les migrants] ont traversé tellement de choses [pour arriver jusqu'ici], et à présent nous leur disons qu'ils sont indésirables au point que nous devons utiliser des sprays contre eux. [...] Il n'est pas acceptable de faire une telle blague sur ce sujet», a déploré la jeune femme.

Diana Nielsen, une autre personne interrogée, n'a pas été de cette opinion : «C'est une très bonne chose. [...] Ce sont après tout contre eux [les migrants] que nous nous protégeons en ce moment», a-t-elle souligné.

Des opérations de communication liées à la crise migratoire européenne

Le Parti des Danois, à l'origine de l'initiative, est un habitué des déclarations et opérations polémiques. La formation a notamment utilisé une affiche sur laquelle on pouvait voir un enfant blanc en train de jouer, accompagné de la phrase : «Vos enfants méritent un Danemark danois», et a critiqué la présence de joueurs d'origine africaine... en équipe de France de football.

Comme de nombreux autres pays européens, le Danemark fait face depuis deux ans à une crise migratoire d'ampleur inédite. En 2015, 21 000 personnes ont obtenu le statut de réfugiés dans le pays, ce qui en fait l'un des Etats de l'Union européenne au plus grand nombre de réfugiés par habitant, derrière la Finlande, l'Autriche, l'Allemagne et la Suède.

Lire aussi : Joue-la comme Trump : un politicien danois propose d’interdire l’immigration musulmane

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales