Théâtre national d'Oslo : des comédiens dénoncent l'«apartheid» en Israël et appellent au boycott

Théâtre national d'Oslo. Image ©Wikimedias commons
Théâtre national d'Oslo. Image ©Wikimedias commons

Une vidéo mise en ligne a provoqué un tollé. Une comédienne norvégienne y dénonce la collaboration entre les théâtres nationaux d'Oslo et de Tel Aviv qui permettrait, selon elle, de donner un visage humain à la «machine de guerre» de l'Etat hébreu.

«C'est un jour important pour le Théâtre national norvégien», déclame une comédienne connue en Norvège, Gjertrud Jynge, dans un clip vidéo mis en ligne sur Youtube et réalisé par cette dernière en compagnie d'un de ses collègues, Marius von der Fehr.

Et elle poursuit avec une diatribe à l'encontre de l'Etat hébreu dénonçant avec force la collaboration des deux théâtres nationaux, initiée en 2014, dans le cadre du projet «TERRORISMs» sous l'égide de l'Union des théâtres européens (UTE).

«Quand notre directeur a accepté cette collaboration il y a deux ans, nous ne nous doutions pas du rôle primordial que jouent le HaBima [Théâtre national d'Israël] et d'autres institutions culturelles israéliennes dans la banalisation de l'occupation en Palestine», déplore la comédienne, qui jouit d'une certaine notoriété en Norvège. 

«Nous ne savions pas qu'un art comme le théâtre peut devenir un instrument extrêmement déterminant aux mains de l'Etat hébreu qui peut ainsi construire et donner une image de nation humaniste et non pas la machine de guerre et d'apartheid qu'Israël est réellement», expliquent-ils dans un texte publié dans le quotidien national suédois Morgenbladet.

Une vidéo digne de «Goebbels» pour les autorités israéliennes

Le théâtre national d'Oslo a déclaré dans un communiqué que la vidéo avait été tournée sans son accord, «dans son dos», et que les opinions exprimées par les deux comédiens n'engageaient qu'eux-mêmes. L'institution a réaffirmé son attachement à la coopération et à l'échange avec tous les pays.

La déclaration a causé la colère des autorités israéliennes. Le ministre des Affaires étrangères, Aryé Makhlouf Déri, a fustigé une vidéo rappelant le «cerveau malade d'un Goebbels», du nom du ministre de la propagande de Hitler. «Israël exige que le Théâtre national norvégien, au nom duquel ces déclarations diffamatoires ont été faites, dénoncent clairement [la vidéo] et la retire de tous les sites web et des réseaux sociaux».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales