Allemagne : le gouvernement accuse les médecins de freiner l'expulsion des migrants

Des migrants dans le camp de la ville de Passau, en Allemagne.© CHRISTOF STACHE Source: AFP
Des migrants dans le camp de la ville de Passau, en Allemagne.

Le ministre de l'Intérieur allemand s'est attiré les foudres du milieu médical en accusant les docteurs de mettre des bâtons dans les roues des autorités, en accordant aux clandestins des certificats médicaux les décrivant comme inaptes au voyage.

Les médecins allemands abusent-ils de leur autorité pour limiter les expulsions d'immigrés en situation irrégulière ? C'est ce qu'a insinué le ministre de l'Intérieur allemand, Thomas De Maizière, d'après le journal allemand Suddeutsche Zeitung du 22 septembre.

Le membre du gouvernement a sous-entendu que les professionnels du milieu médical réalisaient des certificats médicaux inappropriés, dans le but d'empêcher le renvoi de migrants vers leur pays d'origine. Les médecins, en particulier, sont accusés de mentir sur l'état de santé de certains clandestins, afin de leur éviter tout trajet de longue distance.

Indignée, l'Association médicale allemande, organisme représentant les médecins du pays, a répliqué en affirmant que le gouvernement ne disposait pas d'un nombre suffisant de preuves pour appuyer ces allégations. Le président de l'organisation, Frank Ulrich Montgomery, a même suggéré aux autorités d'accorder plus de temps et de moyens matériels aux docteurs afin qu'ils puissent analyser plus efficacement l'état de santé des migrants.

Si le «sabotage» de la politique d'expulsion des clandestins par les médecins était avérée, elle ne ferait toutefois que s'ajouter à une ensemble d'entraves auxquelles font face les autorités. Le coût des expulsions – pouvant atteindre 50 000 euros par individu dans certains Länder –, notamment, limite le nombre de retours au frontière. Le leader du syndicat de police national, Rainer Wendt, rend également responsables les associations et ONG d'aide aux migrants de la lenteur du processus d'expulsion. Celles-ci, avec l'aide d'avocats, s'évertuent en effet à contrecarrer les renvois d'immigrés.

Lire aussi : Allemagne : un député de gauche admet avoir joué les passeurs

L'Allemagne secouée par la crise migratoire

La question migratoire est devenue prépondérante, en Allemagne, depuis que la chancelière Angela Merkel a permis l'entrée d'un million de migrants dans le pays, en 2015. Signe du trouble provoqué par cette décision dans la société allemande, le parti anti-migration AfD (Alternative pour l'Allemagne) a accompli une percée inédite lors des régionales de septembre, tandis que l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière a réalisé son pire score de son histoire.

Lire aussi : Terrorisme, montée des extrêmes : les Allemands plus inquiets que jamais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales