Le MI6 britannique table sur une menace islamiste durable et augmente ses effectifs de 40%

Le quartier général du MI6 à Londres © Hannah Mckay Source: Reuters
Le quartier général du MI6 à Londres

Alex Younger, directeur du service de renseignement britannique a prévenu que reconquérir les territoires occupés par l'Etat islamique ne mettrait pas fin à la menace terroriste. Le MI6 va donc engager 1 000 espions pour renforcer ses rangs.

Daesh constituera «une menace persistante» a affirmé le chef du MI6 lors d'une conférence sur la sécurité aux Etats-Unis, ajoutant qu'il était nécessaire d'améliorer la coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme, fléau qui «ne connaît pas les frontières nationales».

Lire aussi : Selon un responsable des services secrets, des villes allemandes sont dans le viseur de Daesh

Pour Alex Younger, le djihadisme est «alimenté par une division sectaire grandissante au Moyen-Orient, ainsi que des facteurs socio-économiques et démographiques». Si l'on y ajoute «l'émergence de la faillite des Etats cela signifie, malheureusement, qu'il s'agit d'une menace à long terme qui sera certainement avec nous le temps d'une vie», a-t-il ajouté.

Lire aussi : La France, «clairement visée» par Daesh, risque des attentats à la bombe, pour le patron de la DGSI

De plus, le Times a rapporté que le MI6 allait recruter 1 000 espions supplémentaires afin de combattre le terrorisme et investir davantage dans les outils numériques, moyens largement utilisés par les djihadistes afin de communiquer et de planifier leurs opérations. Au total, les employés du MI6 seront 3 500 d'ici à 2020.

Ces déclarations font suite aux propos de John Brennan, patron de la CIA, pour qui la disparition de l'Etat islamique ne mettrait pas un terme à la «menace pour les Etats-Unis comme pour les Etats occidentaux», et ce pour des années.

Lire aussi : L’Etat islamique prévoirait des attaques terroristes sur les plages européennes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales