Irak : Daesh pourrait avoir utilisé des armes chimiques contre des troupes américaines et irakiennes

Un soldat de l'armée irakienne (photo d'illustration).© AHMAD AL-RUBAYE Source: AFP
Un soldat de l'armée irakienne (photo d'illustration).

La chaîne de télévision CNN a révélé que les forces de l'Etat islamique (EI) avaient lancé contre une base du nord de l'Irak un obus ou une roquette qui aurait contenu un agent chimique.

La base aérienne de Qayyarah en Irak, où stationnent des militaires américains et irakiens, pourrait avoir été touchée par une arme chimique envoyée via un obus  ou une roquette par les combattants de Daesh, mardi 20 septembre, a rapporté mercredi la chaîne CNN, citant plusieurs responsables américains.

D'après la même source, aucun militaire américain n'a été blessé lors du tir contre cette base utilisée par les Etats-Unis et le gouvernement irakien pour préparer l'opération de reconquête de la ville de Mossoul, occupée par l'Etat islamique (EI).

Le premier test chimique ayant été effectué sur les soldats a répondu positivement au gaz moutarde, mais le second test s'est avéré négatif. Les militaires impliqués dans l'incident ont rejoint des douches de décontamination, par précaution, tandis que la mystérieuse substance récoltée après l'impact de l'obus ou de la roquette a été envoyée en laboratoire pour une analyse plus précise. L'armée américaine est actuellement encore en train d'effectuer des essais pour identifier cet agent chimique.

Le Pentagone n'a pas encore souhaité réagir à cet événement, a fait savoir l'agence Reuters. Néanmoins, d'après un responsable de l'armée américaine cité par l'agence Reuters, l'attaque ne change rien à la politique militaire des Etats-Unis en Irak.

Détails à suivre...

Lire aussi : Attaques chimiques en Syrie : Moscou met en doute les conclusions de l'ONU

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales