Voulez-vous devenir ambassadeur des Etats-Unis ? Vous n’avez qu’à payer !

Voulez-vous devenir ambassadeur des Etats-Unis ? Vous n’avez qu’à payer ! Source: Reuters

Selon les révélations du hacker Guccifer 2.0 qui a piraté en juillet 2016 les serveurs du Comité national démocrate (CND), depuis 2008, les donateurs du parti les plus importants ont reçu des postes importants au sein de l’administration.

Dans un document révélé par des pirates le 15 septembre et intitulé «11-26-08 NFC Members Raised», figurent au moins 100 000 donateurs du Comité national démocrate et les différentes sommes qu’ils lui ont versées. Mais, en parcourant cette liste, on note une particularité non négligeable : plus vous donnez, plus votre carrière prend l'ascenseur.

Matthew Barzun qui a payé 3 500 000 dollars était ambassadeur des Etats-Unis en Suède de 2009 à 2011 et occupe aujourd'hui le poste d'ambassadeur au Royaume-Uni.

Voulez-vous devenir ambassadeur des Etats-Unis ? Vous n’avez qu’à payer ! Source: Reuters
Matthew Barzun

Kirl Wagar ? Après s'être acquitté d'un versement de 2 300 000 dollars, il a été appelé au poste d’ambassadeur des Etats-Unis à Singapour.

Voulez-vous devenir ambassadeur des Etats-Unis ? Vous n’avez qu’à payer !© Wikipédia
Kirl Wagar

Pour une somme équivalente, Alan Solomont est lui devenu ambassadeur à Andorre de 2009 à 2013. Il représente désormais les Etats-Unis en Espagne.

Voulez-vous devenir ambassadeur des Etats-Unis ? Vous n’avez qu’à payer ! Source: Reuters
Alan Solomont

Cette liste d’ambassadeurs est longue. D’après les révélations issues de ce piratage, les Bahamas, la Suisse, l’Afrique du Sud, la Belgique, la Nouvelle Zélande, la République tchèque, le Luxembourg, la Finlande et le Japon ont accueilli des ambassadeurs qui auraient «payé» leur place.

Lire aussi : Le budget des Etats-Unis pour l’espionnage en Russie vient de dépasser celui de la guerre froide

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»