Le budget des Etats-Unis pour l’espionnage en Russie vient de dépasser celui de la guerre froide

Source: Reuters

Au lieu de lutter contre le terrorisme, la Maison Blanche aurait décidé, selon le Washington Post, de dépenser un maximum pour créer un système d’espionnage solide en Russie, en réaction à son «renforcement à l’échelle mondiale».

D’après les journalistes du Washington Post, la Maison Blanche semble avoir réorienté sa politique étrangère : l’année prochaine, le budget qui est traditionnellement alloué à la lutte contre le terrorisme dans des pays tiers sera diminué «drastiquement», au profit de la modernisation du département en charge du renseignement en Russie.

Cette décision aurait été prise après la fuite des documents du Comité national démocrate en juillet 2016 concernant la candidate Hillary Clinton et ses manœuvres pour se débarrasser de ses rivaux afin de devenir présidente des Etats-Unis. 

Ce piratage, dont la Maison Blanche ne cesse pas d’accuser la Russie sans présenter la moindre preuve, aurait «suscité des craintes que la Russie essaye de saborder les institutions démocratiques des Etats-Unis et d’influencer les résultats des élections présidentielles en 2017», rapporte le journal.

Les sources du Washington Post, sous couvert d’anonymat, n’auraient pas mentionné aux journalistes les sommes exactes mais précisé que, lors de la guerre froide, le gouvernement dépensait moins pour ce poste et que les services secrets américains étaient désormais prêts à dépenser plus de 40% de leur budget pour le seul espionnage en Russie.

Nouveaux appareils d’écoutes, espionnage numérique, satellites et agents – voilà une liste non exhaustive de ce que les Etats-Unis voudraient déployer pour «mieux connaître» les projets de Moscou.

En 2013, le lanceur d’alerte Edward Snowden avait déclaré que, pour leurs services de renseignement en Russie, les Etats-Unis allouaient une somme équivalente à celle dédiée à la Corée du Nord et à la Chine.

Lire aussi : Edward Snowden pense mériter une grâce présidentielle pour avoir aidé les Etats-Unis à s'améliorer

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales