Arabie saoudite : les chiites pleurent leurs morts sur fond de tensions sectaires

Arabie saoudite : les chiites pleurent leurs morts sur fond de tensions sectaires Source: Reuters
La manifestation chiite à al-Qadeeh
Suivez RT France surTelegram

Des milliers de chiites ont manifesté à Koudei, en Arabie saoudite, où un attentat-suicide revendiqué par Daesh contre une mosquée a fait 21 morts vendredi, mettant en évidence les tensions entre chiites et sunnites dans le pays.

L’attaque d’al-Qadeeh a été l’une des plus meurtrières dans le pays ces dernières années. Les tensions sectaires entre les sunnites et les chiites, qui couvent depuis longtemps dans la ville, sont actuellement ravivées par les raids aériens contre les Houthis au Yémen que la coalition arabe encadrée par l’Arabie saoudite mène depuis le lancement de l’opération «Tempête décisive» le 26 mars dernier.

L’attentat s’est produit vendredi dans la localité de Koudei au moment où 150 croyants étaient réunis dans une mosquée chiite pour la prière du vendredi, la plus importante de la semaine pour les musulmans, dans un pays, l'Arabie saoudite, à majorité sunnite. 21 personnes ont été tuées et une centaine a été blessée.

Une immense foule venue de toute la région a assisté aux obsèques dans le village d’al-Qadeeh, pour rendre hommage aux victimes.

Le responsable, quant à lui, aurait été identifié par les autorités saoudiennes : il s’agirait de Saleh bin Abdul Rahman Saleh Qashimi, membre de l’organisation terroriste Daesh, qui appartenait à une vaste cellule de combat dont 26 membres présumés ont été interpellés à ce jour, a-t-on dit au ministère saoudien de l’Intérieur sans donner plus de détails. L’attentat a été revendiqué par Daesh dont la doctrine sunnite radicale tient les chiites pour «infidèles». Les chiites quant à eux, dénoncent la proximité entre les dirigeants saoudiens et Daesh.

Pour apaiser les tensions, le haut dignitaire sunnite Cheikh Abdel Aziz al Cheikh est intervenu en direct à la télévision pour dénoncer «un acte criminel destiné à creuser un fossé entre les fils de la nation (…) et à propager les troubles dans notre pays».

Cependant, de nombreux chiites, comme on le voit sur les réseaux sociaux, disent craindre de nouveaux attentats car aucun effort n’est entreprise pour limiter les discriminations et faire taire les discours de haine anti-chiite de la part d’éléments wahhabites radicaux. 

L’engagement militaire saoudien au Yémen contre les milices houthies, qui se réclament de l’islam chiite, a entraîné une stigmatisation encore plus marquée de cette communauté dans le pays.

De plus, l’organisation terroriste Daesh, qui suit la même école jurisprudentielle que les leaders spirituels salafistes du Royaume, est étroitement liée à un pays où elle compte de nombreux sympathisants et d’où elle reçoit de nombreux financements.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix