La branche belge de Pegida appelle à créer des patrouilles de surveillance

Une réunion de Pegida à Anvers, mars 2015 Source: Reuters
Une réunion de Pegida à Anvers, mars 2015

Des membres de la branche belge de Pegida (mouvement anti-immigrés né en Allemagne) se sont réunis à la veille des 15 ans des attentats du 11 septembre, critiquant la sécurité dans le pays et appelant à créer des patrouilles de surveillance.

Environ 80 personnes sont venues à la réunion de Pegida-Vlaanderen à Anvers. Les participants à ce rassemblement qui s'est déroulé redoutent que l’Etat ne soit plus en mesure de garantir la sécurité des Belges et se sont prononcés pour l’établissement de patrouilles de surveillance, composées d’anciens militaires et policiers, rapporte le site d’information belge 7sur7. Certains d'entre eux ont aussi appelé au boycott des supermarchés vendant de la viande provenant d’animaux n’ayant pas été étourdis avant d’être égorgés.

Le député et sénateur flamand, Filip Dewinter, issu du parti nationaliste Vlaams Belang, a participé à cette réunion.

Le mouvement flamand Pegida Vlaanderen qui a repris les idées de son homologue allemand Pegida a organisé une réunion à la veille du 15e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 qui avaient endeuillé les Etats-Unis.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales