Maroc : une nouvelle cellule terroriste liée à Daesh démantelée

Le roi du Maroc, Mohammed VI Source: Reuters
Le roi du Maroc, Mohammed VI

Nouveau coup de filet anti-terroriste. Après l'arrestation de 143 personnes suspectées d'avoir prêté allégeance à l'EI depuis le début de l'année, les autorités ont annoncé avoir démantelé une cellule qui préparait des attentats dans le nord du pays.

Trois «extrémistes s'activant à Oujda, Casablanca et à Fès» ont été arrêtés par la police, rapporte un communiqué du ministère de l'Intérieur marocain, dévoilé mercredi 7 septembre. 

L'opération, précise le communiqué, «a permis de dévoiler plusieurs projets terroristes dangereux à des stades avancés de préparation», ceci «en coordination étroite avec (...) des partisans de Daesh s'activant sur la scène syro-irakienne». Ces attaques visaient apparemment des «sites sensibles et vitaux» à Oujda, Saidia, Fès et Debdou. 

Les démantèlements de cellules terroristes dans le royaume s'enchaînent depuis le début de l'année et des dizaines de peines de prison ferme ont été prononcées. Ainsi, les 14 et 27 juillet, 52 personnes ont été arrêtées dans le cadre d'une opération menée dans plusieurs villes du royaume pour lutter contre le terrorisme. Des armes à feu et des armes blanches ont été saisies chez les suspects. Au total depuis le début de l'année, 143 personnes ont été appréhendées, dont 52 soupçonnées d'avoir prêté allégeance à Daesh.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales