Allemagne : manifestation de l’extrême droite contre la politique migratoire à Dortmund

© Capture d'écran du compte de Twitter

La décision de l'Office fédéral pour l'immigration et les réfugiés (BAMF) d’accueillir au moins 300 000 nouveaux réfugiés d’ici à janvier 2017 a fait descendre dans la rue une centaine d’habitants de Dortmund, accompagnés de slogans extrémistes.

Environ 150 activistes d'extrême droite se sont réunis dans le centre de Dortmund, dans la rue Schleswiger, le 2 septembre, pour manifester contre la politique migratoire de leur pays.

Ils exigent de mettre un terme à l’arrivée de nouveaux migrants dans leur ville natale, située à l’ouest de l’Allemagne dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. A l’heure actuelle, le nord de la ville de Dortmund est majoritairement peuplé d'immigrés. Les habitants préfèrent éviter de s'y aventurer, craignant pour leur sécurité, selon les témoignages.

Lors de la manifestation, les représentants de l’extrême droite ont entonné des slogans anti-migratoires : «Arrêtez la migration !», «Dortmund pour les Allemands !».

Des dizaines de policiers ont été déployés pour encadrer les manifestants et empêcher que des heurts n'éclatent avec des membres de partis d'extrême gauche, réunis à proximité.

Les manifestants ont marché jusqu’à la gare centrale avant que la police ne les disperse à cause de la symbolique nazie aperçue dans le cortège, interdite en Allemagne. 

Les mouvement anti-migratoires au sein du pays européen qui accueille le plus grand nombre de migrants gagnent en popularité. En 2015, L'Allemagne a accueilli environ un million de demandeurs d'asile, pour la plupart originaires de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan. Au début de l’année 2016, Berlin comptait recevoir de 250 000 à 300 000 nouveaux arrivants, mais il s'avère donc qu'ils seront 300 000, au moins.  

Selon le sondage mené par Deutschland Trend, plus de 65% des Allemands ne sont pas satisfaits de la politique d’Angela Merkel, notamment dans le domaine migratoire. 

Lire aussi : «L'immigration tue !» : La campagne choc d'activistes anti-migrants allemands

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales