Daesh se targue de pouvoir acheter une bombe nucléaire au Pakistan

Daesh se targue de pouvoir acheter une bombe nucléaire au Pakistan© Stringer Source: Reuters
Des combattants de Daesh
Suivez RT France surTelegram

L’Etat islamique pourrait acheter une arme nucléaire au Pakistan d’ici 12 mois en cas de nécessité, prétend la revue du groupe djihadiste dans un article qui est attribué au journaliste John Calie qui est un otage de l’EI.

L’article parle «d’une opération hypothétique» dans laquelle l’Etat islamique dépenserait ses «milliards de dollars» pour acheter un dispositif nucléaire au Pakistan «par l’intermédiaire des marchands d’armes qui ont des liens pour soudoyer des responsables dans la région».

L’arme pourrait être transportée via la Libye ou le Nigéria. L’article suggère que «les livraisons des drogues provenant de la Colombie à destination de l’Europe passent par l’Afrique de l’Ouest, donc le transport d’autres produits de contrebande de l’Est vers l’Ouest est également possible».

Le dispositif arriverait sur les côtes sud de l’Amérique du Sud, d’où il partirait pour le Mexique, avant d’entrer aux Etats-Unis en contrebande. La conclusion qui fait froid dans le dos, c’est qu’en fin de compte l’article simplement qu’«ils se mêlent aux autres 12 millions d’étrangers illégaux aux Etats-Unis avec une bombe nucléaire dans le coffre de leur voiture».

L’auteur admet que c’est un scénario «tiré par les cheveux», mais d’après lui, ce scénario est plus facilement réalisable aujourd’hui qu’il y a un an. D’après ses dires, Daesh «cherchera à faire quelque chose de grand». Selon l’article, cela pourrait être réalisé par l’un des nombreux groupes islamistes rassemblés sous l’aile de l’Etat islamique.

L’article évoque des groupes tels que Boko Haram qui a récemment fait allégeance à l’Etat islamique. L’auteur écrit qu’il y a de nombreux partisans de Boko Haram au Moyen-Orient et affirme que «rien n’avait atteint cette échelle auparavant. De vastes territoires du Pakistan, du Nigéria, de la Libye, du Yémen et de la péninsule du Sinaïsont fédérés sous le drapeau noir».

En savoir plus : Nigéria : Boko Haram prête allégeance à l’Etat islamique

Les estimations du nombre de combattants de Daesh varient grandement. La CIA estime leur nombre total en Irak et en Syrie à 30 000, tandis que les militaires russes les estiment à 70 000 alors qu’un dirigeant kurde a mentionné le chiffre de 200 000 en novembre dernier.

Il est encore plus difficile d’estimer les montants financiers dont Daesh dispose. Mais certaines estimations prêtent à l’Etat islamique un trésor de guerre d’environ deux milliards de dollars, ce que lui permettrait d’acheter facilement un dispositif nucléaire.

John Calie, le journaliste que la revu mentionne comme auteur de l’article, est un otage de l’Etat Islamique. Les terroristes le détiennent depuis plus de deux ans et l’ont utilisé dans nombreuses vidéos de propagande où il disait qu’il s’était converti à l’idéologie extrémiste de Deash. Mais de façon plus réaliste, c’est sans doute par intimidations que le journaliste s’est livré à de telles déclarations.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix