Deux policiers blessés dans l'attaque d'un poste de police près de Moscou

Deux hommes armés de pistolets et de haches, qui avaient ouvert le feu sur un poste de police dans la région de Moscou, ont été neutralisés. Deux policiers ont été blessés, dont un grièvement, dans cette attaque revendiquée par Daesh.

Des policiers de la route ont arrêté un véhicule suspect pour en vérifier les documents. Les hommes à l'intérieur de la voiture ont alors ouvert le feu, selon Interfax. Les assaillants étaient des «asiatiques qui ont fui dans une voiture d’une marque et avec des plaques d'immatriculation indéterminées», révèle une source de l’agence de presse Sputnik. La même source a précisé que les vêtements des suspects étaient tachés de sang. 

Deux policiers ont été blessés dans cette attaque, l’un d’entre eux est dans un état grave. L'Etat islamique a revendiqué cet assaut.

Selon le Comité d’enquête russe, les deux assaillants ont été abattus. «L’un des criminels a été tué par la police lors de l’attaque, et l’autre a été tué quand il essayait de résister à son arrestation», indique le communiqué. Les assaillants étaient dotés d'armes à feu et de haches.

Un assaillant tué© Capture d'écran du twitter ‏@novaya_gazeta
Un assaillant tué

En raison de cette attaque, la présence policière a été renforcée dans la région de Moscou. «Tous [les policiers] sont équipés d’armures et sont en état d’alerte maximale», a fait savoir une source de Sputnik.

Le même jour, les forces spéciales russes ont mené à Saint-Pétersbourg une opération contre des membres de groupes armés ayant agi dans le Caucase du Nord. Trois suspects ont été arrêtés dans le cadre de cette opération.

Lire aussi : Saint-Pétersbourg : trois radicaux du Caucase du Nord arrêtés dans une opération du FSB (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales