En Pologne, on pourra aller en prison pour utilisation de l’expression «camp polonais de la mort»

Le camp de mort Auschwitz en Pologne Source: Reuters
Le camp de mort Auschwitz en Pologne

Le gouvernement polonais a approuvé un projet de loi prévoyant une peine de prison de trois ans en cas d’utilisation de l’expression «camp polonais de la mort» pour évoquer les camps de concentration nazis.

«Aujourd’hui le gouvernement a fait un pas important sur la voie de la création d’outils juridiques pour défendre la vérité historique et le nom des Polonais dans le monde», s’est félicité le ministre polonais de la Justice, Zbigniew Ziobro.

Ce nouvel article potentiel du code pénal polonais prévoit de rendre illégale l’utilisation de l’expression «camps polonais de la mort» en évoquant Auschwitz et d’autres camps mis en place par l’Allemagne nazie en Pologne lors de la Seconde Guerre mondiale. Une telle mention non intentionnelle ferait écoper le fautif d’une amende, mais, si un individu use sciemment de ces mots, il pourrait séjourner en prison pendant trois ans. Cette nouvelle disposition toucherait aussi bien les Polonais que les ressortissants étrangers.

Le projet de loi, approuvé par le gouvernement, doit être adopté par le parlement. Il vise à traiter un problème auquel la Pologne fait face depuis des années : des médias étrangers ont souvent utilisé la phrase «camps polonais de la mort» pour parler des camps nazis.

Lire aussi : Le pape François se rend au camp de concentration d'Auschwitz

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales