Des bombardiers russes frappent des positions de Daesh en Syrie depuis la base en Iran

Source: Sputnik

Après la signature d'un accord entre Moscou et Téhéran laissant la Russie utiliser l'aéroport militaire iranien d'Hamadan, les forces russes ont fait usage de ce droit pour frapper les positions des terroristes en Syrie.

Le 16 août, les bombardiers russes à longue portée TU-22M3 et SU-34 ont frappé des positions de Daesh près d’Alep, de Deiz-er-Zor, de Jafra et d’Al-Bab. Selon les révélations du ministère de la Défense russe, au moins cinq entrepôts d'armes lourdes ont été détruits.

Les militaires déclarent aussi opérer des frappes sur des camps d’entrainement près d’Alep.

Après avoir accompli avec succès leur mission, tous les avions russes ont regagné leurs bases.

Les frappes du 16 août étaient les premières à avoir été menées par la Russie depuis un aérodrome iranien. En septembre 2015, les leaders d’Iran, d’Irak, de Syrie et de Russie se sont mis d’accord sur la construction d’un centre d’information commun à Bagdad pour coordonner des opérations dont le but est de lutter contre les terroristes.

La base aérienne russe en Syrie, Kheimim, ne pouvant pas accueillir des bombardiers à longue portée, les leaders iranien et russe ont signé un accord qui permet à la Russie d’utiliser la base d'Hamadan. Une telle possibilité raccourcit le temps de vol des avions jusqu’à leurs cibles en Syrie de 60%.

Le chef du Conseil de la sécurité nationale iranien a confirmé ses intentions de partager ses infrastructures militaires avec la Russie pour lutter contre le terrorisme en Syrie.

Lire aussi : Des bombardiers russes détruisent une usine d'armement chimique de Daesh près de Racca (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales