Le Front Al-Nosra exécute ceux qui tentent de fuir Alep par les corridors humanitaires

Source: AFP

Des combats acharnées se poursuivent dans la ville syrienne ravagée par les attaques chimiques. Les terroristes n’épargnent personnes, même ceux qui empruntent le corridor humanitaire. Selon les estimations, au moins 40 personnes y ont été exécutées.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a annoncé avoir trouvé les dépouilles d’au moins 40 personnes à l’intérieur du corridor humanitaire dans le quartier de Karyat al-Ansari qui se trouve à l’est d’Alep. Selon les données du renseignement, les terroristes du Front Al-Nosra y ont pénétré et exécuté des familles qui tentaient de quitter la ville.

La correspondante de RT, Paula Slier, présente sur place, témoigne que la situation humanitaire à Alep et dans ses alentours s’est aggravée depuis le début du mois d’août.

«On voit des batailles intenses, notamment dans les districts où les soldats syriens et les milices locales sont entourés par de grandes groupes [terroristes]», a-t-elle précisé.

Depuis le 28 juillet, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a déjà créé sept corridors humanitaires pour les civils et les combattants qui souhaitent déposer les armes. Ils permettent à ceux qui le veulent de quitter la ville de le faire plus facilement et aux convois humanitaires de ravitailler les civils en eau, vivres et produits de première nécessité. Mais les terroristes ne les respectent pas.

Le 11 août, environ 1 000 tonnes de produits alimentaires, y compris des légumes et des fruits frais, ont pu pénétrer à l’intérieur de la ville d’Alep.

Lire aussi : L’armée syrienne et le Hezbollah lancent une contre-offensive à l’est d’Alep (VIDEO)

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales