Après le scandale des Panama Papers, l’Islande annonce des élections législatives anticipées

Après le scandale des Panama Papers, l’Islande annonce des élections législatives anticipées Source: Reuters
Le Premier ministre islandais Sigurdur Ingi Johannsson
Suivez RT France surTelegram

‎Reykjavik avance ses élections parlementaires de six mois après le scandale des Panama Papers qui a provoqué la démission du Premier ministre Sigmundur David Gunnlaugsson. Elles auront lieu en octobre.

«Nous entendons tenir les élections le 29 octobre. A en juger par la façon dont les affaires ont été traitées au parlement pendant le printemps et l’été, nous nous attendons à cela», a déclaré le Premier ministre islandais, Sigurdur Ingi Johannsson.

Ce seront les deuxièmes élections en Islande cette année. En juin dernier, Gudni Johannesson, relativement novice sur la scène politique, avait été élu à la présidence.

Lire aussi : «Panama Papers» : le Premier ministre islandais démissionne

La fuite des Panama Papers a révélé l’ampleur du système international d’évasion fiscale, dans lequel plusieurs hommes politiques islandais, dont l’ancien Premier ministre Sigmundur David Gunnlaugsson et sa femme, se sont retrouvés impliqués. Des milliers de personnes étaient alors sorties dans les rues de la capitale islandaise, exigeant sa démission. Ce dernier a démissionné, mais son gouvernement est resté en place.

La publication des Panama Papers en avril dernier par le Consortium international des journalistes a mis en cause nombre de personnalités de haut rang, et notamment de dirigeants politiques. En plus du nom du Premier ministre islandais Sigmundur David Gunnlaugsson, de celui du roi d’Arabie saoudite Salmane Al-Saoud, ou des présidents ukrainien, Petro Porochenko, et argentin, Mauricio Macri,et même celui de l'ex-ministre français du Budget, Jérôme Cahuzac, ont été éclaboussés par le scandale.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix