Renseignement : des membres de Daesh arrivés en Allemagne comme réfugiés prêts à passer à l’acte

Des migrants à Berlin Source: Reuters
Des migrants à Berlin

Alors que des attaques se sont récemment produites en Allemagne, le chef du renseignement bavarois, s’appuyant sur des preuves de potentielles attaques planifiées, a averti que des groupes liés à Daesh avaient pénétré le pays déguisés en réfugiés.

«Nous devons accepter le fait qu’il y a des groupes armés et des cellules dormantes en Allemagne», a expliqué Manfred Hauser, vice-président du département bavarois de l'Office fédéral de protection de la constitution (BfV) à BBC Radio 4.

L’agence, qui recueille des informations de sources différentes, notamment via des entretiens avec des demandeurs d’asile, examine des centaines de potentiels profils terroristes, arrivés en Allemagne en se faisant passer pour des réfugiés. Manfred Hauser affirme que le BfV dispose de preuves irréfutables qu’il existe une structure de commande de Daesh et que le risque d’attaques est très important. «Le risque que des agents dormants commettent des attentats terroristes est très élevé», a-t-il mis en garde.

L’Allemagne a intensifié ses efforts dans la traque des cellules terroristes potentielles sur son territoire. Le 5 août, la police a arrêté un réfugié syrien soupçonné d'être lié à la planification d’un attentat au début de la saison de football. Le 10 août, la police a perquisitionné des sites islamistes en Rhénanie du Nord-Westphalie et en Basse-Saxe. Les forces de l’ordre n’ont arrêté personne mais enquêtent sur trois individus qui seraient des recruteurs de Daesh.

En juillet dernier, l’Allemagne a été secouée par trois attaques perpétrées par des migrants, au terme desquelles des dizaines de personnes ont été blessées. Daesh a revendiqué deux de ces attaques.

Lire aussi : Allemagne : un réfugié syrien se fait exploser à Ansbach, faisant 15 blessés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales