La justice brésilienne casse l'interdiction de manifester pendant les Jeux olympiques

Source: Reuters

Alors que gouvernement brésilien avait imposé une interdiction de manifester durant les Jeux olympiques pour ne pas perturber l'événement, la justice vient de lever cette interdiction. De nombreuses manifestations ont émaillé ce début des JO.

A la demande des procureurs fédéraux brésiliens, le juge Joao Augusto Carneiro Araujo a émis une injonction cassant l'interdiction de manifester durant Jeux olympiques à Rio. Les procureurs ont estimé que cette interdiction décidée par le gouvernement brésilien violait la liberté d'expression, garantie pars la Constitution. 

L'injonction du juge peut toutefois encore être rejetée en appel et, étant une question constitutionnelle, pourrait finalement être jugée par la cour suprême brésilienne. 

L'expulsion musclée des sites olympiques de plusieurs manifestants par les forces de l'ordre a suscité ces derniers jours une polémique sur les réseaux sociaux

Les manifestants reprochent notamment à l'Etat brésilien d'avoir investi des sommes démesurées pour ces Jeux olympiques, alors que les conditions de vies de nombreux brésiliens restent très précaires. En juin, l'Etat de Rio s'est déclaré en quasi-faillite, affirmant ne pas pouvoir assurer  la continuité des services publics.

A la crise économique et sociale se rajoute une crise politique, puisque la présidente élue Dilma Rousseff a été écartée provisoirement du pouvoir en mai pour maquillage présumé des comptes publics. Elle attend la décision finale de la procédure de destitution fin août. L'intérim est assuré par son ex-allié et vice-président Michel Temer qu'elle accuse d'avoir ourdi un «coup d'Etat» parlementaire.

Le 5 août, le jour du lancement de ces Jeux olympiques, près de 3 000 personnes manifestaient sur la célèbre plage de Copacabana contre le gouvernement par interim de Michel Temer. 

«Non aux JO !» et «Dehors Temer !», pouvait-on lire sur les banderoles des manifestants massés devant l'hôtel Copacabana Palace.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales