Japon : vieillissant, l’empereur laisse entendre qu’il pourrait abdiquer

© Thomas Peter / File Photo Source: Reuters

Le chef de l'Etat japonais s'est livré à une intervention télévisée, procédé rare pour l'empereur, dans laquelle il a confié ses inquiétudes quant à sa capacité à accomplir pleinement son devoir en raison de son âge avancé.

Agé de 82 ans, l'empereur japonais Akihito a affirmé dans une vidéo adressée à ses sujets, lundi 8 août, qu'il craignait que «ses fonctions, en tant que symbole de l'Etat» ne deviennent trop difficiles à remplir, suggérant ainsi qu'il attendait des modifications de la loi, qui l'oblige à conserver son titre jusqu'à la fin de sa vie.

Le Premier ministre Shinzo Abe a réagi à cette intervention en affirmant prendre «avec sérieux les mots de l'empereur», et a déclaré qu'il comptait y répondre.

L'annonce du chef d'Etat semble confirmer l'affirmation de la chaîne publique japonaise NHK du mois dernier, selon laquelle l'empereur, qui a subi une opération du cœur et traversé un cancer de la prostate, souhaiterait abdiquer dans les années à venir.

Un renoncement au titre d'empereur du Japon de la part d'Akihito serait une première dans l'histoire moderne du pays, qui ne comprend aucune procédure légale le permettant.

Jadis considéré comme le descendant d'une divinité, l'empereur du Japon est décrit dans la Constitution nippone comme le symbole de l'unité du pays, et ne dispose d'aucun pouvoir politique.

Lire aussi : Japon : des pingouins habillés en pom pom girls pour soutenir les athlètes à Rio (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales