Cisjordanie : 11 chèvres poignardées, des extrémistes israéliens suspectés

Capture Twitter
Capture Twitter

Un groupe d'hommes masqués s'est attaqué à coups de couteaux à ses chèvres et a déclenché un feu de broussailles. La police israélienne a ouvert une enquête afin d'identifier les coupables.

La chevrière menait son troupeau quand elle s'est aperçue de la présence d'une bande «d'hommes masqués s'approchant de ses chèvres et qui ont commencé à les attaquer», selon un communiqué de la police rapporté par le magazine israélien Times of Israel.

Selon l'agence de presse palestinienne Maan, les hommes ont poignardé 11 chèvres avant de prendre la fuite, tout en mettant le feu aux broussailles environnantes. A cause de l'incendie qu'elle a dû d'abord maîtriser, la Palestinienne n'a pas pu alerter les autorités avant plusieurs heures.

Après ouverture d'une enquête, la police privilégie pour l'instant la piste de juifs extrémistes. L'incident s'est en effet produit dans les environs de Rimonim et de Kochav Hashahar, deux colonies israéliennes de Cisjordanie situées au Nord-Est de la ville de Ramallah. Les habitants de la Cisjordanie rapportent par ailleurs être victimes de nombreuses confiscations de bétail, vexations et autres exactions. L'armée israélienne a ainsi par ailleurs saisi une quarantaine d'ânes dans le district d'al-Maleh, pour des raisons de sécurité.

Un chef de conseil de villages de Cisjordanie, Arif Daraghmeh, estime ainsi qu'«en confisquant les animaux et le matériel agricole, en démolissant les maisons et les infrastructures, les Israéliens ont pour but de pousser les Palestiniens à quitter la Vallée du Jourdain».

Lire aussi : Rue réservée aux colons : des soldats israéliens jettent le vélo d’une petite Palestinienne (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales