L'Etat islamique aurait capturé 3 000 réfugiés irakiens qui tentaient de fuir les zones de combat

© Rodi Said Source: Reuters

Selon une information du Haut Commissariat pour les réfugiés de l'ONU (HCR), des militants de l'EI auraient capturé les réfugiés fuyant leurs villages vers Kirkouk, près des territoires contrôlés par Daesh en Irak, avant d'en exécuter 12.

Le rapport du HCR indique que les réfugiés auraient été capturés alors qu'ils étaient en fuite sur la route qui menait de leur village de Hawijahn en périphérie de Kirkouk, dans le nord-ouest de l'Irak, à Kirkouk même. Le document stipule que «12 réfugiés ont été exécutés durant leur captivité». 

Ce rapport fait suite à une déclaration de l'Observatoire irakien des droits de l'Homme datant du 4 août et qui indiquait que 1 900 civils avaient été capturés par une centaine de militants de l'EI. Selon le rapport du HCR, le nombre de personnes capturées serait ainsi nettement plus élevé. 

Selon l'Observatoire irakien des droits de l'Homme, l'Etat islamique utiliserait les civils comme boucliers humains contre les attaques des forces de sécurité irakiennes. L'organisme ajoute que des dizaines de civils auraient été exécutés, six d'entre eux ayant été brûlés vifs. 

Selon le HCR, en juillet 2016, le nombre de personnes déplacées en Irak à cause des combats s'élevait à 3,4 millions de personnes.

Depuis plusieurs mois, l'Etat islamique continue de perdre les territoires qu'il avait acquis en Irak. Selon une déclaration du secrétaire de presse du Premier ministre irakien Saad al-Khadisi datant du mois de mai, le territoire contrôlé par Daesh serait aujourd'hui trois fois moins important qu'avant.

En 2014, 40% du territoire irakien était occupé par les combattants de l'Etat islamique. En mai 2016, seuls 14% du pays étaient encore au mains de Daesh.

Le 1er août, les forces irakiennes ont réussi à reprendre définitivement la province d'Anbar, à l'ouest du pays où se trouvent des villes d'importance stratégique telles que Ramadi ou encore Falloujah.

La deuxième ville du pays, Mossoul, reste sous contrôle de l'EI, mais l'armée irakienne, appuyée par les forces américaines redouble d'efforts pour la reprendre. 

Lire aussi : Nouvelle défaite de Daesh : les forces irakiennes reprennent la province d’Anbar aux terroristes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales