Alep : en fuite, les terroristes auraient laissé derrière eux nombre d'armes américaines (VIDEO)

Des mortiers de 81mm made in USA© Capture d'écran vidéo
Des mortiers de 81mm made in USA

Une vidéo diffusée sur internet et tournée dans un quartier d'Alep déserté par des terroristes, montre ce qui semble être des armes et munitions occidentales, américaines pour la plupart, abandonnées face à l'avancée des troupes loyalistes syriennes.

Le document, qui est apparu sur la toile le 4 août, montre une cache d'armes située dans une maison du quartier de Bani Zaid, à Alep. La majorité de l'armement découvert semble être de fabrication américaine, commes les systèmes de missile antichar TOW, les missiles UN0181, ainsi que les mortiers de 81mm et leurs munitions. Plusieurs caisses avec l'inscription «USA» peuvent être observées, ainsi que d'autres éléments d'armement, dont un mortier d'infanterie de 57mm, habituellement fabriqué en Allemagne, et un lance-roquette tchèque de type RPG.

Lire aussi : Capture ou trahison ? Les rebelles entraînés par les USA finissent dans les mains du Front al-Nosra

La zone dans laquelle les armes ont été trouvées a récemment été désertée par les combattants de Jabhat Fateh al-Cham (anciennement le Front al-Nosra, une ex-branche d'al-Qaïda). Le groupe est considéré comme terroriste par les Nations unies et n'est pas partie prenante à la trêve en Syrie.

L'ancien officier de l'armée et enquêteur de Scotland Yard, Charles Shoebridge, a déclaré à RT que la vidéo lui semblait «authentique».

«Les Etats-Unis ont ouvertement déclaré l'année dernière qu'ils fournissaient des missiles antichars, du type de ceux que l'on voit dans cette vidéo, des TOW, à "l'opposition modérée" en Syrie», a affirmé l'expert, ajoutant que, «comme prévu depuis le début», cette vidéo ne faisait que confirmer que ces armes finiraient «dans les mains de groupes rebelles extrémistes».

En octobre dernier, un groupe rebelle entraîné par les Etats-Unis, connu sous le nom de Division 30, avait remis les armes fournies par Washington aux terroristes d'al-Sham, selon des sources militaires américaines.

Le missile antichar TOW est régulièrement utilisé en Syrie par les terroristes. En novembre 2015, un hélicoptère russe avait été abattu par cette arme alors qu'il était en mission de sauvetage pour retrouver le pilote du Sukhoï abattu par la Turquie.

Quelques jours plus tôt, une équipe de RT avait aussi été prise pour cible par un missile similaire, tiré par des terroristes syriens.

Lire aussi : L’opposition syrienne tire des missiles américains sur les journalistes de RT (VIDEO CHOQUANTE)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales