Attrapez-les tous ? New York veut interdire Pokémon Go à tous les délinquants sexuels

© Jose Cabezas Source: Reuters

Afin de préserver la sécurité des plus jeunes chasseurs de Pokémon, les autorités new-yorkaises ont proposé d’interdire aux prédateurs sexuels en liberté conditionnelle de jouer au jeu électronique le plus populaire du moment.

Près de 3 000 délinquants libérés sous caution sont concernés par la proposition de loi des autorités new-yorkaises, d'empêcher que les jeunes gamers chassant les créatures virtuelles dans le monde réel, ne tombent dans les griffes de délinquants sexuels.

Les nouvelles technologies ne doivent pas devenir de «nouveaux boulevards pour de dangereux prédateurs», a ainsi mis en garde le gouverneur de New York Andrew Cuomo, auteur de la proposition, ajoutant que protéger les enfants était une priorité.

Dans la loi new-yorkaise, les délinquants sexuels sortant de prison restent fichés sur un registre de criminels, accessible à tous. Ils doivent également indiquer l’adresse de leur domicile et le pseudonyme qu’ils utilisent sur les sites en ligne.

Outre sa nouvelle proposition, le gouverneur a également envoyé une lettre au développeur américain du jeu, Niantic, réclamant son aide afin d’empêcher les condamnés de s’adonner à la chasse aux Pokémons. Il a notamment suggéré que l’entreprise croise les données du registre des délinquants sexuels avec celles de ses utilisateurs.

Un autre homme politique, le sénateur Jeff Klein, avait pour sa part proposé à Niantic que les créatures virtuelles ne soient pas placées à moins de 30 mètres du domicile des prédateurs.

Dans le jeu, les chasseurs utilisent leur téléphone portable pour attraper des Pokémon qui apparaissent près d’eux. Selon le site de Niantic, les utilisateurs de Pokemon Go doivent être au minimum âgés de 13 ans pour participer.

Si l'application fait le bonheur de nombreux fans partout dans le monde, certaines créatures sont apparues dans des endroits pas toujours appropriés, comme par exemple au musée du mémorial de l’Holocauste de Washington.

Lire aussi : A New York, des centaines de personnes chassent un Pokemon et créent le chaos à Central Park (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales