Un hélicoptère russe Mi-8 avec cinq personnes à bord abattu par les rebelles en Syrie

Les débris du Mi-8© Ammar Abdullah Source: Reuters
Les débris du Mi-8

Selon le ministère russe de la Défense, un hélicoptère a été abattu après la livraison de fournitures humanitaires à Alep. Les trois membres de l'équipage et deux officiers du centre de la réconciliation de la Russie étaient à bord.

L’appareil, qui était sur le chemin du retour vers la base russe de Khmeimim, a été abattu par des rebelles dans la province syrienne d’Idlib.

© Ammar Abdullah Source: Reuters

Les cinq personnes présentes à bord de l’hélicoptère russe abattu en Syrie sont mortes. L'information a été confirmée par le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. «Ils sont décédés héroïquement en essayer de dévier l’hélicoptère de sa trajectoire pour minimiser le nombre de victimes au sol», a-t-il déclaré en ajoutant que le Mi-8 était en mission humanitaire.

Le Kremlin a exprimé ses condoléances aux familles des défunts.

Parmi les morts de ce crash figurent deux officiers du Centre russe pour la réconciliation en Syrie. Cette institution qui a ses quartiers dans la base aérienne de Khmeimim contribue aux négociations de paix entre le gouvernement syrien et les factions de l’opposition modérée non alignées avec Daesh, le Front al-Nosra et autres groupes terroristes. Le centre supervise également les accords de cessez-le-feu entre les parties belligérantes et la livraison de l’aide humanitaire en Syrie.

Peu après le crash, des images qui auraient été filmées sur place ont été diffusées sur internet. Elles montrent les débris de l’hélicoptère, notamment un rotor auxiliaire et des parties de fuselage. Pour le moment, RT ne peut pas vérifier l’authenticité de ces vidéos.

Lire aussi : Défense russe : un hélicoptère russe Mi-28N s’écrase près de Homs, les deux pilotes sont morts

C’est le troisième hélicoptère russe détruit dans les combats en Syrie cette année. En juillet, un Mi-25 avec 2 pilotes à bord a été abattu près de Palmyre. Il était engagé dans la lutte contre une offensive de l'Etat islamique à la demande de l'armée syrienne.

En avril dernier, un hélicoptère Mi-28N s’est écrasé lors d’une mission près de Homs. Le ministère russe de la Défense a souligné que l’appareil n’a pas été abattu. Le crash a causé la mort des deux pilotes. Selon Moscou, une défaillance technique était à l’origine de l’accident.

Et en novembre 2015, un autre Mi-8 a été gravement endommagée puis détruit par des combattants de Daesh, après un atterrissage d’urgence lors de l’opération de recherche et de sauvetage du pilote survivant du bombardier Su-24M abattu par les forces aériennes turques.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales