Crise des réfugiés : l'année 2016 pourrait être l'année la plus meurtrière en Méditerranée

Source: Reuters

Déjà plus de 3 000 migrants ont perdu la vie en tentant de rejoindre l'Europe en traversant la Méditerranée. A ce rythme, l'année 2016 pourrait être l'année la plus meurtrière pour les réfugiés selon l'Office international pour les migrations.

«Nous vivons un chapitre honteux de l'histoire européenne», a déclaré l'Organisation internationale pour les migrations, alors que la découverte de 39 corps échoués sur les côtes libyennes cette semaine porte le nombre de victimes de l'année 2016 à plus de 3 034.

Nombre de morts en Méditerranée en 2014-2016
Nombre de morts en Méditerranée en 2014-2016

Ce chiffre, bien plus élevé que les 1 917 morts enregistrés durant les sept premiers mois de 2015, laisse présager une explosion en 2016 du nombre de personnes décédées en tentant de rejoindre l'Europe par la Méditerranée. 


Les accords conclus entre l'Union européenne et la Turquie ont considérablement réduit les flux de migrations à l'Est de la Méditerranée, entre l'Anatolie et la Grèce. Depuis le mois de mars, le nombre de migrants rejoignant l'Europe par la Grèce a fortement diminué, moins de 50 par jour contre 2 000 au mois de janvier.

Mécaniquement, de plus en plus de migrants tentent de rejoindre l'Europe par l'Afrique du Nord, tentant une traversée encore plus périlleuse jusqu'aux côtes italiennes. Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011 , la Libye est confrontée à une complète une anarchie politique, où gouvernement légal, groupes rebelles et partisans de l'Etat islamique s'affrontent pour le contrôle du pays. Une absence d'Etat qui laisse le champs libre aux passeurs. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales