Assange : accuser Moscou du vol de fichiers publiés par WikiLeaks est une diversion de Clinton

Julian Assange© Peter Nicholls Source: Reuters
Julian Assange

Julian Assange a démenti les accusations du Parti démocrate de concernant l’implication des hackers russes dans la publication des emails du Comité national démocrate (CND) par WiliLeaks en disant qu’il n’existe aucune preuve à cela.

«Il n’y a aucune preuve à cela. Nous ne divulguons pas nos sources et cela, bien sûr, [les accusations contre la Russie] est une manœuvre de diversion dans la campagne électorale d’Hillary Clinton», a déclaré le fondateur de WikiLeaks Julian Assange sur les ondes de la chaîne de télévision américaine CNBC.

C'est ainsi qu'il a répondu aux accusations du directeur de campagne d’Hillary Clinton, Robby Mook, selon lequel ce sont des hackers russes qui ont piraté les serveurs du Comité national démocrate (CND) et volé ses emails. Les démocrates affirment que la Russie aurait agi ainsi pour faire de l’ombre à Hillary Clinton et favoriser son adversaire républicain Donald Trump.

Lire aussi : Wikileaks : Fuite de plus de 20 000 e-mails du DNC concernant Hillary Clinton

En blâmant la Russie, certains partisans d’Hillary Clinton et certains experts parlent de matériaux que WikiLeaks n’a pas divulgués, a souligné Julian Assange. «Les emails que nous avons publiés sont d’autres documents que ceux qui ont été analysés», a-t-il révélé. Il a aussi expliqué que, au cours de ces dernières années, il y avait eu des failles dans la protection des serveurs du CND, raison pour laquelle un grand nombre de documents du Parti démocrate étaient quasiment en accès libre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales