Terroriste d'Ansbach : un syrien au profil suicidaire dont la demande d'asile avait été refusée

Une explosion a eu lieu dans la ville d'Ansbach en Bavière dimanche 24 juillet au soir, faisant 12 blessés et un mort, le porteur de la bombe. Le profil de ce jeune homme qui s'est fait exploser devant un restaurant se précise peu à peu.

Les autorités allemandes ont annoncé avoir identifié le responsable de «l'attentat» qui a eu lieu à Ansbach, dans le sud du pays. Il s'agirait d'un jeune syrien de 27 ans, dont la demande d'asile avait été rejetée l'année dernière. Selon le ministère de l'intérieur allemand, il devait être expulsé vers la Bulgarie. «Les Syriens ne peuvent pas être renvoyés en Syrie pour le moment, mais cela ne signifie pas qu'ils ne peuvent pas être expulsés», a précisé le porte-parole du ministère lors d'une conférence de presse. 

Le suspect vivait à l'hôtel à Ansbach depuis juillet 2015 et avait un casier judiciaire. 

Un terroriste au profil suicidaire, la piste djihadiste se confirme

Pour les autorités allemandes, cette explosion est bel et bien un «attentat», mais les motivations du terroriste restaient floues. Le ministre de l'intérieur du Land de Bavière, Joachim Herrmann, a précisé que ce syrien de 27 ans avait tenté à deux reprises de mettre fin à ses jours et avait été pris en charge dans un hôpital psychiatrique. Pour le ministre bavarois, la priorité de l'enquête était donc de connaître les intentions du terroriste : acte suicidaire ou kamikaze islamiste ?

L'enquête s'est rapidement concentrée sur les communications de ce jeune homme, pour en savoir plus sur  d'éventuelles motivations religieuses ou politiques. Or, le ministre de l'intérieur bavarois vient de confirmer que la police a trouvé dans le téléphone portable du terroriste une vidéo en arabe où il faisait allégeance à l'Etat Islamique. 

«Il a explicitement annoncé agir au nom d'Allah, a fait allégeance à Abou Bakr al-Bagdadi et annoncé expressément une vengeance contre les Allemands qui se mettent en travers de la voie de l’islam», a déclaré Joachim Herrmann, ministre de l'intérieur bavarois. 

De plus, le type d'explosif utilisé pourrait renforcer la thèse de l'acte djihadiste : de multiples pièces métalliques ont été retrouvées dans la bombe, ce qui laisse penser que le suspect cherchait à faire le plus de victimes possible. Pour le ministre il ne fait aucun doute, l'explosion de hier soir à Ansbach a bien été un attentat islamiste. 

Selon les premiers éléments de l'enquête, le terroriste aurait tenté de se mêler à la foule d'un concert de musique pop qui se tenait alors dans la ville. N'ayant pas de tickets d'entrée, il a été refoulé par le service de sécurité vers 21h45. Le jeune homme se serait alors rendu à la terrasse d'un restaurant où il aurait activé sa bombe, aux alentours de 22h10. 

Lire aussi : Armé d'une machette, un réfugié syrien fait un mort et deux blessés à Reutlingen en Allemagne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales