Turquie : la garde présidentielle va être dissoute, annonce le Premier ministre Yildirim

© Kayhan Ozer Source: AFP

Les autorités turques vont entièrement dissoudre la garde présidentielle après avoir arrêté presque 300 de ses membres à la suite du putsch avorté, a annoncé le Premier ministre turc Binali Yildirim le 23 juillet.

«Il n'y aura plus de garde présidentielle, elle n'a pas de raison d'être, on n'en a pas besoin», a déclaré Yildirim à la chaîne A Haber.

Au moins 283 membres de la garde présidentielle, un régiment comptant 2 500 hommes, avaient été arrêtés après le putsch manqué qui s'est déroulé dans la nuit du 15 au 16 juillet.

Depuis l'ores, le président Recep Tayyip Erdogan, qui avait annoncé que les auteurs du coup d'Etat payeraient le prix fort, ne cesse de faire le ménage dans tous les secteurs de la société.

Muhammet Sait Gülen, neveu de Fethullah Gülen qui est accusé par Ankara d'avoir orchestré le putsch a été placé en garde à vue.

1 043 écoles privées, 1 229 organismes de bienfaisance et fondations, 19 syndicats, 15 universités et 35 établissements médicaux, ont été fermés sur ordre d'Erdogan depuis l'instauration de l'état d'urgence en Turquie, a annoncé l'agence de presse Anadolu.   

Le dirigeant turc a par ailleurs annoncé que 11 000 personnes, militaires, professeurs et fonctionnaires, ont été placées en garde à vue après la nuit sanglante du 15 au 16 juillet.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales