Munich : Fatigués de «prier» pour des morts, certains internautes appellent à l’action

© Stringer Source: AFP

C’est presque devenu une habitude après chaque tuerie de masse et la fusillade de Munich n’a pas fait exception ; les utilisateurs des réseaux sociaux ont à nouveau partagé leur émotion. Mais certains réclament moins de prières et plus d’actes.

Outre les traditionnels #PrayForMunich qui se sont une nouvelle fois répandus sur les réseaux sociaux, d’autres utilisateurs ont préféré ouvrir leur porte aux rescapés de la fusillade, en leur offrant un refuge sous le hashtag #Offenetur.

En France, où un récent bain de sang a fait 84 morts à Nice, les internautes se sont dits particulièrement exaspérés de pleurer de nouveaux morts.

Alors que l’un confiait en avoir «marre du sang et de la haine», une autre se disait «épuisée».

Un internaute a utilisé l’expression «Je suis Munich», en faisant référence au «Je suis Charlie» né dans la foulée des attentats de janvier 2015, mais aussi aux «Je suis Paris» ou «Je suis Nice» qui s’en étaient suivis. Il a lui aussi assuré en avoir «marre de faire ces tours du monde» macabres.

La journaliste Adeline François a elle utilisé un dessin du célèbre artiste de rue Banksy pour faire part de l’exaspération qui accompagne ces nouveaux morts munichois. Sur l’image, on voit un cercle sans fin présentant les différentes étapes vécue par l’opinion publique, non sans une certaine critique : d’abord l’attaque terroriste, ensuite le #PrayFor_, puis le remplacement de la photo de profil sur Facebook pour y adjoindre un drapeau et enfin… le retour à la vie normale.

Lire aussi : Les réactions affluent déjà après la fusillade meurtière de Munich

Enfin, certains se sont montré en colère face à cette liste de victimes qu’ils estiment «assez longue» et qui ne cesse de s’agrandir.

«Moins de prières, plus d’actions concrètes, s’il vous plaît. Je n’en peux plus de ces p*tains de terroristes», a tweeté une dernière internaute.

Lire aussi : Retour point par point sur ce que l'on sait de la fusillade de Munich

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales