«Un nouvel acte ignoble», les réactions affluent après la fusillade meurtière de Munich

© Andreas Gebert Source: AFP

Alors que la fusillade dans un centre commercial à Munich a fait dix morts et des dizaines de blessés, les réactions en Allemagne et ailleurs dans le monde, ne cessent d'affluer.

  • Le président russe Vladimir Poutine a envoyé des messages à la chancelière allemande Angela Merkel et au Premier ministre de la Bavière Horst Seehofer, ou il a exprimé ses «profondes condoléances» aux Bavarois et à tous les Allemands, a annoncé le secrétaire de presse du dirigeant Dmitri Peskov.

    Source: Sputnik

  • Le ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a condamné l'attaque menée contre des «innocents sans défense» dans un centre commercial de Munich.

    «Il n'y a d'autres choix que la lutte totale et sans distinction contre le terrorisme», a-t-il pousuivi.

    Source: Reuters

  • S'exprimant à propos de l'attaque de Munich, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères britannique Boris Johnson en visite aux Etats-Unis a parlé d'«acte terroriste», avant même d'avoir quelque confirmation. 

  • Le président François Hollande a qualifié dans la nuit de vendredi à samedi l'«attaque terroriste» de Munich, qui a fait au moins neuf morts plus son auteur selon la police, de «nouvel acte ignoble».

    «L'attaque terroriste qui a frappé Munich, faisant de nombreuses victimes, est un nouvel acte ignoble qui vise à saisir d’effroi l’Allemagne après d’autres pays européens. Elle fera face. Elle peut compter sur l’amitié et la coopération de la France», écrit la présidence française, neuf jours après l'attaque au camion qui a fait au moins 84 morts et plus de 300 blessés à Nice le 14 juillet.

    «Le Président de la République assure le peuple allemand de sa sympathie et de son soutien en ces heures difficiles», d'après l'Elysée.

    François Hollande «a adressé un message personnel à la chancelière Merkel dès les premières heures du drame», a rappelé la présidence.

  • «Horrible tuerie à Munich», s’est attristé sur Twitter le ministre norvégien des Affaires étrangères Borge Brende, en rappelant que le même jour il y a cinq ans, le 22 juillet 2011, la Norvège a elle aussi été frappée d’une attaque perpétrée par Anders Breivik.

  • Manuel Valls, qui avait déjà posté un message en français, a également réagi en allemand. «Notre compassion et notre solidarité totale au peuple allemand dans ces heures sombres», a-t-il écrit.

  • «Toute l’Europe est aujourd’hui avec Munich», a tweeté, en anglais et en allemand, le président du Conseil européen Donald Tusk.

  • Après s’être entretenu avec son homologue allemand, le ministre des Affaires étrangères britanniques Boris Johnson a présenté ses condoléances aux Allemands, sur Twitter.

  • Le président du parti Debout La France, Nicolas Dupont-Aignan a tenu à exprimer sa «solidarité» avec «les habitants de Munich touchés par un attentat.»

    Le Vice-président du Front national Florian Philippot a partagé une réaction similaire.

  • Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a assuré l’Allemagne de sa solidarité.

    Harlem Désir, le Secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, a lui aussi présenté «le soutien total de la France».

     

Lire aussi : Allemagne : plusieurs morts suite à une fusillade dans un centre commercial à Munich

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales