Turquie : Recep Erdogan aurait interdit aux radios amateurs d'émettre vers l'étranger

© Wikipédia

D'après l'association des radios amateurs de Turquie, le président Erdogan aurait révoqué 3213 licences de radio amateurs et leur a interdit toute émission vers l'étranger.

Après la tentative de coup d'Etat du 15 juillet, le président Recep Tayyip Erdogan semble continuer sa purge. Il aurait désormais choisi de s'attaquer aux stations de radios amateurs émettant sur les hautes fréquences (HF), c'est à dire dont longueur d'onde est comprise entre 10 et 100 mètres et utilisée notamment pour la radiodiffusion mondiale.

En effet, selon le TRAC [Türkiye Radyo Amatörleri Cemiyeti Genel Merkezi - l'association turque des radios amateurs], 3213 permis d'émissions amateurs ont été révoqués. Désormais, toute transmission radiophonique provenant de Turquie vers l'étranger sera considérée comme du piratage selon le président turc, affirme le TRAC.

A la suite du putsch avorté du 15 juillet, le président turc a entrepris une purge à grande échelle dans les institutions du pays. Un total de près de 35 000 militaires, juges et fonctionnaires ont été notamment été arrêtés ou démis de leur fonction.

Par ailleurs, s'exprimant dimanche 17 juillet devant un parterre de fervents soutiens qui hurlaient devant son domicile pour demander le retour de la peine capitale, Erdogan a exprimé son souhait de voir la peine de mort rétablie rapidement, affirmant «ne pas pouvoir ignorer une telle demande». 

En savoir plus : Nettoyage par le vide : Erdogan poursuit sa purge (EN IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales