Les Britanniques les plus riches gagnent 105 fois plus que les plus pauvres

Le contraste entre riches et pauvres est toujours plus voyant au Royaume-Uni© Luke MacGregorSource: Reuters
Le contraste entre riches et pauvres est toujours plus voyant au Royaume-Uni

20% des habitants les plus riches au Royaume-Uni ont 100 fois plus d’argent que les 20% les plus pauvres. D’après une étude récente, 9,1 trillions de livres restent ainsi dans les poches de l’élite britannique.

Une nouvelle analyse de la division private banking de la banque Lloyds a révélé que si la richesse totale du pays était redistribuée équitablement, chaque ménage de Grande-Bretagne disposerait d’un revenu annuel de 326 414 livres.


Mais malgré une augmentation de la richesse des ménages de plus de 216 000 livres au cours des 10 dernières années, seul «un nombre croissant de vieilles familles» voit sa prospérité s’améliorer, explique Marcus Standlmann, directeur des investissements de la banque.


L’étude démontre que la fortune personnelle des individus, qui ont des propriétés ou ont investi dans des fonds de pension, a augmenté.


La valeur de l’immobilier a connu la hausse la plus importante, avec une progression de 9% du prix moyen d’un logement en 2014. Au total, ce secteur atteint désormais 452 milliards de livres.


Comme l’immobilier, qui constitue 39% de la richesse des ménages, la valeur d’autres actifs comme les fonds de pension ou les assurances-vie a doublé depuis 2004. Elle atteint désormais 5,5 trillions de livres ou 61% de la richesse totale du Royaume-Uni.


Toutefois, ces chiffres encourageants ne montrent pas la répartition de l’augmentation de la richesse en Grande-Bretagne. Pour Equity Trust, 34% de population contrôle la part du lion de 9,1 trillions de livres, ce qui implique que plus de 60% des Britanniques ne disposent pas d’actifs financiers.


De plus, compte tenu de la tendance actuelle sur le marché de l’immobilier, la situation des jeunes est intenable, puisqu’ils sont carrément exclus du marché par les générations qui les précèdent.


Selon le Bureau des statistiques nationales, il existe un écart énorme entre le nombre de jeunes gens qui ont un logement, soit 40% des 24-34 ans, et leur parents, qui sont 75% à être propriétaires.


Le professeur John Hills, directeur du Centre d'analyse de l'exclusion sociale, a déclaré que pour combler le fossé qui les séparent de leurs parents, les jeunes devraient économiser 33 livres chaque jour au cours des 30 prochaines années.
Le fondateur de Intergenerational Foundation, Ashley Seager, a qualifié la situation actuelle de «plus important transfert de richesses des jeunes vers les vieux dans l’histoire». «Cela soulève le problème de savoir comment le gouvernement peut continuer à justifier la protection des avantages des retraités lorsqu’il affirme qu’il faut encore économiser 12 milliards de livres sur les aides sociales», se demande Ashley Seager.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales