Belgique : la police débusque un réseau présumé de sympathisants de l'EI infiltré parmi les migrants

Des migrants manifestent pour encourager l'accueil des réfugiés à Bruxelles © Francois Lenoir Source: Reuters
Des migrants manifestent pour encourager l'accueil des réfugiés à Bruxelles

Les policiers belges ont réalisé des perquisitions en Belgique contre un réseau présumé de sympathisants de l'Etat islamique, qui sont arrivés dans le royaume en se glissant dans le flux de réfugiés, selon le site La Dernière Heure.

Les demandeurs d'asile venus d'Irak, qui «partagent l'idéologie et les objectifs» de Daesh selon La Dernière Heure, ont pris leurs précautions pour ne pas faire savoir qu'ils se connaissaient, en décidant d'arriver en Belgique à des dates différentes.


Lire aussi : Belgique : 8 à 16 ans de prison pour quatre dirigeants de la cellule djihadiste de Verviers

Mais les policiers ont été alertés par les visites que rendait une femme à un migrant originaire de Mossoul, en prison après une condamnation pour un délit de droit commun. La femme, d'origine marocaine et habitant Charleroi, était proche d'un centre islamique de Verviers connu des services de police. Elle fournissait logement et argent à plusieurs réfugiés irakiens.

Le juge antiterroriste a ordonné des perquisitions en Flandres et à Charleroi, mais plusieurs individus visés par ces perquisitions avaient déjà disparus, ce qui inquiète les enquêteurs qui ont perdu la trace de ces suspects. 

Lire aussi : Angela Merkel reconnaît que des terroristes se mêlent aux flux de migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales