La Corée du Nord aurait testé un missile lancé par sous-marin

© KCNA Source: Reuters

La Corée du Nord a effectué samedi 9 juillet un tir d'essai d’un missile balistique lancé par sous-marin (SLBM) au large de sa côte orientale, a annoncé un responsable militaire sud-coréen, cité par l’agence d’information Yonhap.

«Le missile a été lancé depuis des eaux situées au large du port de Sinpo dans la province Hamgyong du Sud vers 11h30 (02h30 GMT), a déclaré le ministère sud-coréen dans un communiqué, a rapporté Yonhap faisant référence au Comité des chefs d’état-major interarmées sud-coréen (JCS).

«Le SLBM a été éjecté du sous-marin normalement mais selon les estimations le premier essai n’a pas été concluant», a expliqué le JCS dans un communiqué de presse. «Notre militaire dénonce fortement de tels actes de provocation de la Corée du Nord.» 

La Corée du Nord avait déjà vanté du lancement d’un missile balistique lancé par sous-marin en avril. Ce tir avait été salué par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un qui l'avait qualifié de «succès révélateur», affirmant que Pyongyang avait désormais la capacité de frapper Séoul et les Etats-Unis quand il le désirerait.

Le lancement nord-coréen de samedi intervient un jour après l'annonce faite par Washington et Séoul du déploiement très prochainement un système antimissile de haute technologie en Corée du Sud. Il s’agit du système THAAD (Terminal High Altitude Area Defence) équipé d'un radar à longue portée conçu pour intercepter des missiles anti-balistiques à portée courte et moyenne durant leur phase terminale de vol. 

Vendredi également, le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a déclaré que les sanctions financières prises par Washington contre Kim Jong-Un équivalaient à une «déclaration de guerre ouverte», et il a promis des mesures de représailles.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales