Burundi: la police utilise des gaz lacrymogènes pour disperser une manifestation

Burundi: la police utilise des gaz lacrymogènes pour disperser une manifestation© Goran Tomasevic Source: Reuters
De nouvelles violences ont eu lieu au Burundi

Des échauffourées ont éclaté entre des manifestants burundais et la police mardi dans le cadre des manifestations antigouvernementales qui agitent Bujumbura, la capitale du pays.

La manifestation du 12 mai a été l’une des plus importantes depuis le début de la contestation contre le 3e mandat de l’actuel président Pierre Nkurunziza. Les manifestants qui ont pour but d’obtenir le retrait de sa candidature, ont affronté la police qui a dû recourir à l’utilisation de gaz lacrymogènes et tirer contre les protestataires.

Pour la première fois depuis le début de la contestation, des femmes se sont jointes aux manifestations. 

Depuis le 25 avril, les violences ont fait au moins 14 morts et 216 blessés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»