Après les attentats à Istanbul, le chef du renseignement allemand redoute des attaques similaires

Des agents des forces de l'ordre allemands Source: Reuters
Des agents des forces de l'ordre allemands

Le patron du renseignement allemand a confirmé la possibilité d'attentats terroristes de masse. Son agence a obtenu des informations concernant 17 combattants de Daesh qui ont pu pénétrer en Europe en tant que réfugiés.

«Nous ne pouvons pas exclure que des attentats similaires à ceux d’Istanbul puissent se produire dans notre pays», a confié au journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung Hans Georg Maassen, président de l'Office de protection de la Constitution.

Au moins 17 combattants de Daesh se sont fait passer pour des réfugiés afin d'entrer en Europe, a-t-il révélé. Selon lui, il existe des preuves qu’ils sont arrivés en ayant reçu des instructions de Daesh.

Daesh a récemment subi plusieurs défaites militaires au Moyen-Orient, mais cela n’influence pas la détermination de ses combattants qui pénètrent en Europe, a indiqué Hans Georg Maassen. Des attentats en Europe sont importants pour des chefs de Daesh qui les utilisent comme un message pour leurs adeptes : «Nous sommes ici», a-t-il ajouté.

En juin dernier, le patron du renseignement allemand avait confié à l'agence Reuters que l’Allemagne était en état d’alerte maximum en prévision des attentats potentiels. Le renseignement allemand a réussi à empêcher plusieurs attaques. Ainsi, trois Syriens soupçonnés d’avoir planifié des attentats-suicide ont été arrêtés en juin dernier à Düsseldorf.

Les inquiétudes du renseignement allemand sont compréhensibles. Depuis le mois de janvier dernier, 200 000 migrants sont arrivés en Allemagne, et l’an dernier le pays a accueilli plus d’un million de réfugiés.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales