Crash de l'avion d'Egyptair : l'enregistreur des conversation des pilotes serait apte à être décodé

Un enregistreur de vol ou "boîte noire"© Wikipédia
Un enregistreur de vol ou "boîte noire"

Le comité d'enquête sur le crash de l'appareil d'Egyptair en Méditerrannée le 19 mai a annoncé pouvoir extraire les enregistrements des conversations des pilotes de la boîte noire afind de savoir ce qui s'est passé dans le cockpit au moment fatal.

Grâce à l'analyse des conversations dans le cockpit, les membres du comité d'investigations espèrent parvenir à déterminer les causes exactes du crash.

Le comité a également déclaré que ses membres avaient l'intention de retourner au Caire pour continuer la lecture et l'analyse de l'enregistreur de données de vol au service central des accidents d'avions du ministère égyptien de l'aviation civile.

Tandis que les investigations sur les causes et les conditions de ce crash se poursuivent, une source du ministère égyptien de l'Intérieur a déclaré au Cairo Post que les bureaux de l'Etat civil allaient délivrer des certificats de décès aux familles des victimes du vol MS804 qui s'est abîmé en mer.

Une fois les données des boîtes noires complétement analysées, ces dernières devraient permettre aux enquêteurs d'élucider les circonstances du crash de l'avion de la compagnie égyptienne en pleine mer Méditerranée le 19 mai 2016.

Le 29 juin dernier, les données ont confirmé les messages d'alerte et d'erreurs (messages ACARS) des détecteurs de fumée de l'avion, notamment ceux des toilettes.

L'Airbus A320 opérant le vol MS804 reliant Paris au Caire avait disparu des écrans-radars 35 minutes avant son atterrissage prévu à l’aéroport du Caire avec 66 personnes à bord. Des fragments de l’appareil ont été retrouvés près de l’île grecque de Karpathos.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales