Des marins américains sanctionnés pour avoir trop parlé lors de leur détention en Iran

Les Américains lors de leur capture par les Gardes de la Révolution iraniens © Capture d'écran Youtube
Les Américains lors de leur capture par les Gardes de la Révolution iraniens

La marine des Etats-Unis va sanctionner huit de ses marins après l'interception de deux petits bateaux américains en janvier par l'Iran près de l'île Farsi, dans le Golfe, a indiqué jeudi un de ses responsables.

«Huit marins feront l'objet de sanctions» non judiciaires, a indiqué ce responsable de la marine américaine sous couvert dl'anonymat. Un neuvième marin a déjà été relevé de son commandement, mais ne fera pas l'objet de sanctions supplémentaires, a-t-il ajouté.

Le 12 janvier, à quelques jours de l'entrée en vigueur attendue de l'accord historique sur le nucléaire iranien, deux petits bateaux militaires américains avaient été interceptés par les Gardes de la Révolution iraniens après que l'un d'entre eux soit tombé en panne dans les eaux territoriales de l'île Farsi, une île iranienne. Les dix marins avaient été détenus un peu moins de 24 heures, avant que d'intenses contacts diplomatiques entre l'Iran et les Etats-Unis n'aboutissent à leur libération.

Le rapport d'enquête publié jeudi par la marine américaine montre que les deux équipages, sous-préparés et sous-entraînés, ne savaient pas qu'ils se trouvaient dans les eaux iraniennes au moment de leur arrestation. Le rapport pointe une série de négligences et de fautes de commandement.

«Je ne voulais pas commencer une guerre avec l'Iran»

A l'approche des appareils iraniens, le capitaine du bateau américain a demandé aux mitrailleurs de ne pas faire feu. «Je ne voulais pas commencer une guerre avec l'Iran», a-t-il déclaré aux enquêteurs. «Je pensais que personne n'avait à mourir pour un malentendu.»

Le rapport cite aussi le fait qu'un des membres d'équipage a révélé des détails aux interrogateurs iraniens, comme la vitesse de pointe de leur bateau, et le fait que les Américains effectuaient des missions de «présence» dans la zone. «Il est clair que certains des membres d'équipage, sinon tous, ont fourni des informations allant au-delà de leur nom, rang, matricule et date de naissance», précise le rapport. Certains marins ont communiqué les mots de passe de leurs téléphones personnels ainsi que ceux de leurs ordinateurs portables aux Iraniens.

Les responsables hiérarchiques des deux petites unités «avaient confié à leurs subordonnés des tâches inappropriées outrepassant leurs capacités et leurs limites», souligne le rapport.

Le rapport dénonce également le comportement de l'Iran, estimant que la réaction des Gardiens de la Révolution avait été disproportionnée. Les Gardes de la Révolution auraient «outrepassé» les pouvoirs reconnus des Etats côtiers en «saisissant» les bateaux américains, indique le rapport de la marine.

Le secrétaire à la Défense Ashton Carter avait qualifié récemment le comportement de l'Iran de «scandaleux, non professionnel et non conforme aux lois internationales».

Les médias iraniens – et certains médias américains – avaient diffusé des images humiliantes pour les marins américains, les montrant à genoux sur les bateaux, les mains sur la tête.

Lire aussi : Manœuvres «provocantes» d’un porte-avion américain après l’arrestation de marins US par l’Iran

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales