«Je suis Istanbul !» : de l'Australie aux USA, les villes aux couleurs de la Turquie (PHOTOS)

Alors que le manque de soutien à la Turquie avait déjà été déploré après les précédents attentats, les villes du monde entier ont cette fois fait preuve de leur soutien en habillant leurs monuments aux couleurs du drapeau turc.

Mercredi 29 juin au soir, les signes de soutien à la Turquie après le triple attentat qui a frappé l'aéroport d'Istanbul et fait 42 morts la veille se sont multipliées dans plusieurs grandes villes du monde.

A New York, de nombreuses bougies ont été allumées, tandis que la célèbre Porte de Brandebourg de Berlin a été illuminée aux couleurs nationales turques. Des dizaines de personnes se sont rassemblées devant le monument, agitant des drapeaux turcs, bougies en main, pour commémorer les victimes de l'attentat d'Istanbul.

Lire aussi : Un père qui tentait de ramener son fils ex-membre de Daesh est mort dans l’attentat d’Istanbul

Un jour après le carnage à l'aéroport Atatürk d'Istanbul, la Tour Eiffel s'est également illuminée en rouge et blanc en solidarité avec les victimes et les 239 blessés.

Des projections de drapeau turc étaient visibles sur le monument.

Amsterdam a suivi cet élan international en projetant le drapeau turc sur la façade de son palais royal.

Dans la ville historique de Mostar, en Bosnie, c'est l'emblématique pont de la ville qui a pris les couleurs rouge et blanche du drapeau turc.

Les tours symboliques de Koweit City ont coloré leurs globes généralement bleu et vert en rouge et blanc, signe que ce pays musulman s'associe à la douleur de la Turquie.

La campagne de solidarité s'est répandue autour du monde de l'Australie aux Etats-Unis.

Melbourne a exprimé ses condoléances avec un drapeau turc recouvrant la mairie.

Les lumières de l'Empire State Building de New York, tout récemment aux couleurs de l'arc-en-ciel en hommage aux victimes de la tuerie d'Orlando, se sont éteintes pour commémorer l'attentat d'Istanbul.

Toronto, la plus grande ville du Canada, a également éclairé la place Nathan Phillips aux couleurs du drapeau turc.

Plus tôt mercredi, les internautes sur les réseaux sociaux avaient accusé le reste du monde de négliger le drame en Turquie. Beaucoup se demandaient si la réponse au triple attentat de mardi allait être du même ordre que celle après les attentats de Paris et de Bruxelles.

Quelques heures après l'attaque à l'aéroport Attaturk d'Istanbul, Twitter a réagi avec la campagne #PrayForTurkey, amenant le hashtag à la troisième place parmi les tendances.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales