Discrimination : la Croix rouge présente ses excuses pour une affiche «raciste»

Destiné aux piscines, le poster plastifié devait enseigner aux enfants des préceptes de bonne conduite. Mais l'affiche est accusée par les utilisateurs des réseaux de diffuser des préjugés racistes. Devant le tollé, la Croix rouge s'est excusée.

C'est un certain John Sawyer, résident de l'Etat du Colorado, qui a repéré l'affiche en premier.

Le poster, titré «Be Cool, Follow the Rules» (Soyez cool, respectez les règles, ndlr) représente différentes situations dans une piscine afin d'apprendre aux enfants à se conduire correctement et à respecter les consignes de sécurité. Mais les créatifs et les dessinateurs se sont pris les pieds dans le tapis en commettant l'erreur de représenter plus d'enfants noirs en situation de faire des choses dangereuses, à savoir «pas cool» que les enfants blancs. Ces derniers paraissant, pour les détracteurs de l'affiche, en conséquence plus «cools» que leur petits camarades noirs, ce qui témoignerait d'un préjugé raciste.

Et la Croix rouge est sous le feu des critiques depuis que des utilisateurs de Twitter ont posté et reposté l'affiche :

Une personne remarque même qu'un enfant noir immobile dans l'eau est pointé d'une flèche rouge «not cool» accusatrice :

Certains proposent même des corrections à l'affiche :

D'autres utilisateurs ont toutefois exprimé certaines difficultés à y voir un sous-entendu raciste, faisant valoir que ce sont les actions qui priment sur la couleur des enfants :

Mais l'affiche a suscité un tollé tel que même l'actrice Whoopi Goldberg est montée au créneau et s'est saisie de l'affaire.

La Croix rouge a tenté d'éteindre l'incendie en présentant ses excuses : «Ce n'était pas dans nos intentions de blesser quiconque. En tant que l'une des plus anciennes organisations humanitaires des Etats-Unis, nous avons à cœur de promouvoir la diversité et l'intégration dans toutes nos actions au jour le jour.»

L'affiche a été retirée des piscines et ne figure actuellement plus sur le site de l'organisation qui a déclaré par ailleurs affirmé avoir cessé son impression.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales