Danemark : Snowden a comparé les atteintes à la vie privée des gouvernements au nazisme

Source: Reuters

Les débats concernant les questions de la protection de la vie privée, auxquels à participé Edward Snowden en duplex depuis Moscou, ont enthousiasmé la foule tout en ajoutant de la profondeur au festival de Roskilde, au Danemark.

A propos des données privées de la population, Edward Snowden a déclaré dans son intervention en direct au festival de Roskilde, au Danemark, qu'«il ne s’agit pas de quelque chose à cacher, mais de quelque chose à protéger», a rapporté la version danoise de The Local. Il a également questionné la réthorique machiavélique des gouvernements selon laquelle «la fin justifie les moyens», la comparant aux politiques de l'Allemagne nazie.

Cela fait une décennie que les Etats-Unis mènent une politique qui viole la vie privée des gens, alors qu'«ils n'ont pas encore découvert de nouveaux terroristes», bien qu’ils peuvent extraire les données privées de tout individu sans leur consentement légal simplement en «frappant à la porte de Google et Facebook», a déclaré Edward Snowden, mentionnant l'exemple de l'espionnage par le FBI de Martin Luther King Jr quand il a été qualifié de menace pour la stabilité politique des Etats-Unis dans les années 1960.

«Plus que tout autre, [Edward] Snowden nous a fait prendre conscience à quel point les droits de l’Homme sont remis en cause. Cela vaut même pour un petit pays comme le Danemark où la surveillance à la fois publique et sur les réseaux sociaux remet en question le droit à la vie privée ; où les réfugiés font nous remettre en question le droit à la libre circulation ; où le droit à la liberté de parole fait l'objet de débats quotidiens», a fait remarquer Christina Bilde, la porte-parole du festival.

«Ses réflexions et son expérience seront sans aucun doute une source d'inspiration pour tous ceux que cela importe d'écouter», a-t-elle ajouté.

A la fin du direct, la foule a chanté «Happy Birthday» en l'honneur du lanceur d'alerte, qui a fêté son 33e anniversaire la semaine dernière, suivi du refrain «Sorry Snowden».

Plus tôt cette semaine, le lanceur d'alerte a perdu une bataille juridique en Norvège, lorsqu'un tribunal de district d'Oslo s'est déclaré non apte à rendre un verdict. Il y avait déposé en avril dernier une requête, afin de s'assurer qu'il ne sera pas extradé s'il visite la capitale norvégienne plus tard cette année pour y accepter un prix.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales