Après le Brexit, l'ambassade de Pologne au Royaume-Uni se dit préoccupée par les insultes racistes

Capture d'écran
Capture d'écran

Alors que les médias anglais relèvent de nombreux cas de violences verbales racistes, les autorités se saisissent du problème. L'ambassade de Pologne «est en contact avec la police locale et enquête déjà». Les réseaux sociaux se mobilisent.

Witold Sobkow, l'ambassadeur de Pologne à Londres, a déclaré être «profondément choqué  et très préoccupé par les agressions xénophobes dirigées contre la communauté polonaise ainsi que le autres résidents d'origine étrangère au Royaume-Uni.

La déclaration fait suite à de nombreux incidents racistes signalés par les médias britanniques qui recensent de nombreux tags, des tracts, et des insultes ainsi que des attitudes hostiles. A Cambridge, ce sont des tracts bilingues en anglais et en allemand, hostiles aux Polonais, qui auraient été déposés dans les boîtes à lettres de résidents d'origine polonaise. 

Les agressions contre la communauté polonaise ont particulièrement mobilisé l'opinion publique sur les réseaux sociaux.

Les messages d'indignation ont été nombreux sur les réseaux, avec notamment un leitmotiv : celui du rappel de la participation des pilotes polonais à la Deuxième Guerre mondiale. 

Certains internautes qui ont voté pour le Brexit tiennent à ne pas être associés aux agressions racistes.

Un porte-parole du Premier ministre a condamné les incidents et le nouveau maire de Londres Sadiq Khan, d'origine pakistanaise et musulman, a mis la police de la capitale britannique en état d'alerte.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales