Les Houthis yéménites acceptent le cessez-le-feu proposé par l’Arabie saoudite

Une maison détruite à la suite des raids aériens de la coalitionSource: Reuters
Une maison détruite à la suite des raids aériens de la coalition

Les différentes parties au conflit yéménite ont accepté un cessez-le-feu de cinq jours proposé par l’Arabie saoudite qui débutera mardi, selon un porte-parole de l’armée houthie.

«Nous donnons notre accord à un cessez-le-feu humanitaire qui entrera en vigueur mardi», a dit le colonel Sharaf Luqman dans une déclaration transmise par l’agence d’information yéménite Saba. La violation de la trêve par Al-Qaïda ou d’autres forces suscitera une réponse militaire, a-t-il souligné.

Le cessez-le-feu - qui permettra d’acheminer une aide humanitaire à la population en détresse - entrera en vigueur à 20h00 (GMT) mardi.

Quelques heures avant l’annonce du cessez-le-feu dimanche, la coalition encadrée par l’Arabie saoudite pilonnait encore inlassablement la capitale yéménite. Les frappes ont pris pour cible la maison de l’ex-président Ali Abdoullah Saleh, ont rapporté des témoins et des membres du parti politique de l’ex-dirigeant à Reuters. Trois explosions auraient frappé la zone, une large fumée était visible. 

Plus tôt, les forces houthies ont fait savoir dans une déclaration qu’elles réagiraient «de manière positive» à quelconque effort de soulager la détresse du peuple yéménite, marquant leur volonté d’accepter un cessez-le-feu humanitaire.

«Nous apprécierons une quelconque trêve qui serve au bien-être de notre nation», a dit un porte-parole houthi sur sa page Facebook.

Malgré la fin de la première phase de la campagne dirigée par l’Arabie saoudite, intitulée «Tempête décisive» le 21 avril, les combats continuent de plus belle au Yémen. Le deuxième plan des puissances intervenantes intitulé «Restaurer l'espoir» est censée être axé sur la recherche de débouchés diplomatiques… Sans exclure pour autant de nouveaux raids aériens.

Les frappes ont fait de nombreuses victimes la semaine dernière, tuant 120 personnes dans la seule journée de mercredi – dont une majorité de civils – selon Reuters

Beaucoup de vies ont été perdues au cours d’une tentative de fuir le port d’Aden au sud du pays. On rapporte que l’embarcation des fugitifs a été coulée par des obus houthis.

Au nord-ouest du pays, dans la province de Sadaa, les frappes de la coalition auraient confisqué la vie d’au moins 21 civils.

Les principaux combats se passent désormais le quartier Tawahi à Aden où les forces houthies ont gagné du terrain.

Plus de 1 250 Yéménites sont morts dans le conflit depuis le début de l’opération «Tempête décisive» le 26 mars et plus de 5 000 ont été blessés, selon les données de l’Organisation mondiale de la Santé. Les estimations locales sont beaucoup plus élevées.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales