La Turquie interdit à des députés allemands de visiter la base aérienne d’Incirlik

Source: Reuters

La délégation de députés allemands, dirigée par le secrétaire d’Etat du ministère de la Défense allemand, Ralph Braukzipe, s’est vue refuser l’accès par Ankara à la base aérienne turque d’Incirlik, rapporte le journal Spiegel.

«Le ministère des Affaires étrangères de la Turquie a informé l’ambassadeur allemand» qu’Ankara n’avait pas autorisé la visite de la délégation allemande, a confirmé un représentant du ministère de la Défense allemand, en ajoutant qu’aucune explication écrite n’avait été transmise par la Turquie.

Depuis janvier 2016, l’Allemagne a envoyé 250 soldats et plusieurs avions de reconnaissance dans cette base aérienne au sud de la Turquie, à partir de laquelle elle conduit ses opérations contre le groupe terroriste Etat islamique en Syrie.

Or, les relations entre Berlin et Ankara se sont refroidies depuis que des députés allemands ont voté une résolution reconnaissant les massacres des Arméniens par l’Empire ottoman en 1915 comme un génocide.

La visite d'Incirlik est «inappropriée»

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a déclaré que la visite des députés allemands dans la base était «inappropriée», mais que celle de délégations militaires et techniques était autorisée.

Or, comme le souligne un porte-parole du ministère allemand de la Défense, la Turquie avait auparavant empêché un haut fonctionnaire de la défense allemand de se rendre sur la base.

Comme l’écrit Spiegel, la fin de non recevoir transmise à la délégation allemande de visiter la base est une deuxième «gifle diplomatique». Peu de temps après l’adoption de la résolution sur le génocide par le Bundestag, Ankara avait annulé, «pour des raisons de sécurité», la visite de journalistes allemands qui devaient également se rendre sur la base d’Incirlik.

Lire aussi : Le représentant de l’UE en Turquie démissionne après des commentaires jugés «insultants» par Ankara

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales